Infos

Quel est l'intérêt des Français pour l'histoire ?

enquetefrancaishistoire1.jpg

Le nuage de mots produit grâce aux réponses à la question ouverte "Quand vous pensez à l’Histoire, c’est à dire l’étude des faits et des événements passés, quels sont tous les mots qui vous viennent spontanément à l’esprit ?" fait ressortir en priorité Guerre, Passé et Révolution.
Crédits
L'Histoire / Harris Interactive

À la demande du magazine L’Histoire, Toluna et Harris Interactive ont enquêté en juillet dernier auprès de 1 120 personnes sur le rapport des Français à l’histoire et les personnalités historiques qui suscitent le plus d’intérêt. Les résultats montrent une très forte appétence pour l’histoire en général de France (83 %), du monde (78 %) ou de sa ville ou région (75 %), des chiffres en hausse depuis la précédente enquête réalisée 2019.

Parmi les précieux indicateurs fournis par cette enquête, un nuage de mots a été constitué à partir de réponses spontanées à la question : « Quand vous pensez à l’Histoire, c’est à dire l’étude des faits et des événements passés, quels sont tous les mots qui vous viennent spontanément à l’esprit ? ». Le mot qui apparaît en plus gros, c’est-à-dire celui cité le plus souvent est « Guerre ». Et ce n’est pas une question liée à notre actualité car c’était déjà le mot le plus présent en 2019. Suivent le trio « Histoire » (une lapalissade), « Passé » et « Révolution ».

Quand on leur demande quelle est leur époque favorite, plus de 8 Français sur 10 déclarent être intéressés par les époques contemporaine (82 %) et moderne (81 %), et plus de 7 sur 10 par le Moyen-Âge (76 %) et l’Antiquité (71 %). La Révolution française (53 %), la Seconde Guerre Mondiale (50 %) et la Première Guerre Mondiale (36 %) sont les 3 évènement les plus mis en avant par les interrogés.

Des réponses corroborées par celles formulées à propos d’une autre question : s’ils avaient l’opportunité de s’entretenir avec des personnages célèbres de l’Histoire de France, les Français privilégieraient globalement des entretiens avec le Général De Gaulle (18 %), Simone Veil (16 %) ou Napoléon Bonaparte (16 %). Mais quand on regarde avec finesse les réponses, les moins de 35 ans souhaiteraient davantage converser avec Simone Veil (19 %) ou… Jeanne d’Arc (16 %) !

enquetefrancaishistoire2.jpg

Les personnages historiques avec lesquels les Français souhaiteraient s’entretenir s’ils en avaient l’opportunité varient en fonction de l’âge.
Crédits
L'Histoire / Harris Interactive

Quant à la raison qui les pousse à s’intéresser à l’histoire, plus de 9 sondés sur 10 déclarent que cette réflexion est nécessaire pour appréhender le monde contemporain, que ce soit pour comprendre les racines culturelles des sociétés (94 %) ou disposer d’une bonne culture générale (94 %).

L’effet confinement aurait-il suscité des vocations autour de l’histoire ? Pas vraiment, car si l’intérêt pour le passé augmente, cela n’est pas sensible pour la « pratique » car seule une minorité de Française déclare pratiquer une activité autour de l’histoire (15 %).

Liens utiles

Commentaires