Infos

Records battus pour les 13e Journées généalogiques du Gard

Par Anonyme

COMPTE-RENDU • Les records sont faits pour être battus, et à plus forte raison dans un stade ! Ce fut le cas aux "Costières" de Nîmes lors de la 13e édition des Journées généalogiques du Gard (organisées mi-novembre). Pas moins de 42 stands (du jamais vu) étaient présents. Les huit conférences au programme comptaient chacune une moyenne de 50 auditeurs. Une superbe maquette de 2 mètres sur 3 reproduisait le village cévenol de Valleraugue tel qu'il était décrit dans le compoix de 1625.

Le nombre de visiteurs a été au moins égal à celui de l'année 2009, au vu de l'affluence dans les allées et des nombreux véhicules garés sur le parking du stade. L'organisation était l'œuvre de l'Union des généalogistes du Gard à laquelle appartient notre section locale de Milhaud et de la région nîmoise du Cercle généalogique de Languedoc. La ville de Nîmes a encore une fois permis que l'évènement soit une réussite en mettant gratuitement à disposition des organisateurs une salle parfaitement adaptée à ce type de manifestation avec ses 1.000 m2, une salle de conférence, un immense parking gratuit, le tout à proximité des accès autoroutiers.

Le samedi matin, Marie-Claire Pontier, directrice des Archives départementales, assura la première des conférences dont les deux sujets principaux étaient le déménagement (retardé pour raisons techniques) des Archives départementales dans le nouveau bâtiment et le projet de mise en place de licences réglementant l'utilisation des images d'archives. Quant à la dernière des huit conférences, le dimanche après-midi, elle permit à Gabriel Audisio de faire profiter l'auditoire d'une parfaite maîtrise de la paléographie et de l'histoire du notariat.

Commentaires