Infos

Registres matricules de Paris : l'appel d'offre est lancé

Ça bouge du côté des Archives de Paris ! La Ville a lancé un appel d'offres pour la numérisation et l'indexation de 1793 registres matricules des années 1887 à 1921, soit les classes d'âge ayant pris part à la Première guerre mondiale. En tout, plus de 1,2 million de vues sont concernées et devraient à terme rejoindre le site Web des archives de Paris. La numérisation des registres matricules n'est pas une chose aisée, comme en témoigne le descriptif de l'opération dans le "Cahier des clauses techniques particulières" de cet appel d'offre ouvert.

Le prestataire retenu devra opérer directement depuis les locaux des Archives de Paris et numériser sur place selon les spécifications techniques édictées par les Archives. A l'issue du contrôle qualité de la Ville, il devra réaliser une indexation permettant une recherche nominative. L'indexation principale portera sur 8 champs : le nom du soldat, ses prénoms, son année de naissance, son département de naissance ou pays / territoire de naissance (si autre que la métropole), son identifiant URI (informatique), son bureau de recrutement, sa classe d'âge et la cote du registre.

Les Archives de Paris seront très attentive au délai de réalisation, car le temps presse : tout devra être livré de manière à ce que le produit de la prestation puisse être publié avant la fin de la période de commémoration, c'est à dire le 11 novembre 2018. Aussi, le prestataire n'aura que 8 à 10 mois pour travailler.

Et numériser de tels types de documents n'est pas une mince affaire... Le format des registres matricules, une fois ouvert peut aller de 54 à 60 cm de large avec des reliures comprises entre 3 et 8 cm. Les registres sont composés de feuillets imprimés en recto/verso cousus et reliés. Et plusieurs écritures se retrouvent sur un feuillet, avec des encres de couleur différente : noire, bleue, violette, rouge. Des ajouts au crayon de papier sont également fréquents.

La présence de "becquets" rend l'opération fastidieuse : les matricules ne contenant pas suffisamment d’espace pour pouvoir consigner toutes les informations, en particulier lors de la Première Guerre Mondiale, les scripteurs y ont collé des morceaux de papier, appelés « retombes » ou « becquets », afin de compléter les états de service. Il faut les soulever un par un pour pouvoir accéder aux informations. Tout cela les rend évidemment très fragiles...

Les Archives de Paris ont eu bien du mal à évaluer le nombre de vues nécessaires. Le marché concerne un ensemble de 1793 registres matricules de 1887 à 1921, soit 857.095 pages. Toutefois l’unité à prendre en compte est le becquet, dont la présence occasionnera plusieurs vues pour une même page. Un calcul approximatif estime à 1.283.897 le nombre de vues, en comptant 50 % de vues supplémentaires.

Les prestataires intéressés par le marché de numérisation et d'indexation des registres matricules militaires de Paris ont jusqu'au 16 septembre 2016 pour répondre au marché lancé par la Ville.

Liens

Merci à 1 Jour 1 Poilu qui a déniché cette information :

<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Registres matricules des soldats <a href="https://twitter.com/hashtag/1GM?src=hash">#1GM</a> de <a href="https://twitter.com/hashtag/Paris?src=hash">#Paris</a> : en ligne avant le 11/11/2018 <a href="https://t.co/LCtaziJ0Od">https://t.co/LCtaziJ0Od</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/1J1P?src=hash">#1J1P</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Scoop?src=hash">#Scoop</a> <a href="https://t.co/432mQQyYZM">pic.twitter.com/432mQQyYZM</a></p>&mdash; 1 Jour - 1 Poilu (@1J1Poilu) <a href="https://twitter.com/1J1Poilu/status/765698515624398848">16 août 2016</a></blockquote>
<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Un marché repéré par Explore :

<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/MARCHESPUBLICS?src=hash">#MARCHESPUBLICS</a> <a href="https://twitter.com/Paris">@Paris</a> - <a href="https://twitter.com/hashtag/Num%C3%A9risation?src=hash">#Numérisation</a> et <a href="https://twitter.com/hashtag/indexation?src=hash">#indexation</a> des registres matricules soldats de Première Guerre Mondiale - <a href="https://t.co/OSEFu5VLND">https://t.co/OSEFu5VLND</a></p>&mdash; EXPLORE (@EXPLORE_News) <a href="https://twitter.com/EXPLORE_News/status/757546113071063041">25 juillet 2016</a></blockquote>
<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Commentaires