Infos

Restrictions sanitaires : les Archives toujours ouvertes sauf en Seine-Maritime

ad76confinement.png

Suite aux nouvelles annonces du gouvernement, les Archives départementales de Seine-Maritime décident la fermeture de leurs salles de lecture à compter du lundi 22 mars et jusqu’à nouvel ordre.
Crédits
Capture AD76

Malgré les restrictions sanitaires supplémentaires décidées par le gouvernement en fin de semaine dernière, les services d'Archives des seize départements concernés continuent à accueillir les chercheurs... sauf en Seine-Maritime. Le décret du 19 mars détaillant les nouvelles mesures ne modifie en rien les conditions déjà établies par le précédent décret (en date du 20 octobre 2020) qui autorisait les Archives à accueillir du public, sous réserve que les chercheurs soient masqués et respectent une distance minimale. 

Le modalités de consultation demeurent toutefois drastiques, avec généralement l'obligation de réserver une place avant tout déplacement, dans un contingent assez limité et selon un planning déjà bien rempli : par exemple, les Archives de Paris affichent complet jusqu'au 6 avril et vous ne pourrez pas fouler le parquet de la salle de lecture Louis XIV du Service historique de la Défense avant, au mieux, le 20 mai.

Les deux départements normands ont opté pour une solution plus rigoureuse : les Archives de Seine-Maritime seront fermées aux chercheurs pendant quatre semaines, estimant que "l'ouverture des salles ne (...) permet pas actuellement de respecter les exigences du travail à distance requises par la situation sanitaire dans le département" ; les Archives de l'Eure seront ouvertes une seule journée par semaine, le mercredi.

Mais rien n'est jamais sûr. Le 25 mars, les Archives nationales ont annoncé une fermeture du site de Paris, prolongée "jusqu’au 2 avril inclus, (...) à la suite de la mise à l’isolement sanitaire de l’équipe chargée de la communication".

Commentaires

Cela peut vous intéresser