Infos

Sarthe : les répertoires des notaires sont en ligne

AD72-repertoires-notaires

Les répertoires sont des registres dans lesquels le notaire note tous les actes passés dans son étude.
Crédits
Capture AD72

Nouveau dans la Sarthe : les répertoires des notaires sont en ligne ! Ces documents incontournables pour qui recherche un acte chez un notaire sans en connaître la date exacte autorisent toutes les avancées en matière de recherche généalogique sarthoise ! 

Les archives départementales de la Sarthe conservent plus 6 kilomètres linéaires d'archives notariales. Ces documents couvrent quatre siècles d'histoire du département depuis 1535 pour les plus anciens actes, jusqu'en 1935 pour les plus récents. 

Les répertoires sont des registres dans lesquels le notaire note tous les actes passés dans son étude. Première source à utiliser pour accéder aux actes notariés, les répertoires vous donnent accès aux noms et prénoms des parties, à la nature des actes : vente, partage, testament, contrat de mariage… et aux dates des actes. 

Attention, tous les répertoires ne sont pas encore numérisés et tous les actes n'ont pas forcément un répertoire les concernant. Si votre recherche en ligne est infructueuse, cela ne signifie pas que l’acte n’est pas conservé aux archives de la Sarthe. Il convient alors de se rapprocher du personnel présent en salle de lecture pour pouvoir poursuivre éventuellement votre recherche. Vous pouvez aussi consulter les inventaires des fonds notariés de la Sarthe. Ils permettent de rechercher une étude par nom de notaire ou commune dans laquelle se situait l'étude. 

Le portail des archives de la Sarthe donne également accès aux registres paroissiaux et d'état civil, aux registres matricules militaires des bureaux de recrutement de la Sarthe (Mamers et Le Mans) pour les classes 1860 à 1921, aux registres de formalités hypothécaires avec les indicateurs, tables alphabétiques et répertoires de formalités hypothécaires (pour retracer l'histoire d'une propriété) entre 1799 et 1955 et les tables de l'enregistrement.

A voir aussi les listes nominatives de recensement de population, consultables jusqu'en 1936 sur le site Internet et jusqu'en 1968 en salle de lecture ; les délibérations communales depuis 1787 pour les plus anciennes à 1836 ; le cadastre avec les plans de toutes les communes, depuis le plan "Napoléonien" aux plans plus récents du XXe siècle ; les plans terriers de seigneuries au XVIIIe siècle ; les cartes postales antérieures à 1919 et des gravures. 

Le site regorge aussi de fonds privés : manuscrits musicaux de l'Abbaye de Solesmes, correspondance de Maurice Loutreuil et Chartrier d'Aillières, de fonds sonores avec le Dictionnaire du parler de l'Hommedaire de Gaston Chevereau, le fonds Guy Patoureau, les séances du Conseil général ainsi qu'un ensemble de danses et chants sarthois. 

Commentaires