Infos

Toujours plus d'état civil en Haute-Vienne

Le site des archives départementales de la Haute-Vienne continue à s'étoffer. Quatre mois après le lancement de sa nouvelle version qui a permis de rénover la présentation et simplifier les accès aux sources, les changements et nouveautés se signalent par la résolution d'un problème technique et l'arrivée de nouveaux registres paroissiaux et d'état civil en ligne.

Mais commençons par le problème technique, signalé par certains utilisateurs, notamment ceux qui pratiquent de l'indexation, les permaliens ou liens ARK ne fonctionnaient pas correctement depuis la mise en ligne de la nouvelle version du site. Il était parfois impossible de retrouver l'adresse permanente d'une image, ce qui faisait perdre tout son intérêt à l'indexation. La difficulté est résolue, annoncent les archives de la Haute-Vienne, la reprise de ces millions de liens, en particulier pour les images de registres paroissiaux et d'état civil, est terminée. 

Du côté des contenus, les mises en ligne se poursuivent avec de belles publications de registres paroissiaux et d'état civil en provenance des communes. Cela concerne en tout 66 communes, pour des registres allant du XVIIe au XXe siècle, et pour des actes de baptêmes-naissances, mariages et sépultures-décès, sans oublier des tables décennales. La liste complète est téléchargeable sur le site et en lien ci-dessous. 

Pour certaines communes comme Aixe-sur-Vienne, Ambazac, Couzeix, Eymoutiers, Isles, Magnac-Laval ou Saint-Junien, il s'agit d'une importante mises à jour. 

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de eymon

    Hélas vous avez raison je perds aussi énormément de temps et je regrette la version précédente qui était plus performante
  • Portrait de Michel CELLERIER

    Grosse déception avec cette nouvelle version. Ce site d'archives, qui était un des plus performants que je connaisse en France, est devenu subitement l'un des pires. Une lenteur exaspérante, les fonctionnalités les plus utilisées (maintien des réglages, outils de rotation, permaliens,...) qui étaient présente sur l'écran principal, nécessitent maintenant trois clics, au lieu d'un auparavant, et ne sont valables que pour le document courant dans le cas du maintien des réglages. Une autre régression bien pénalidante aussi : ne plus pouvoir faire défiler les pages avec les touches de flèches qui commandent maintenant, et de façon peu pratique, le déplacement du document sur l'écran. On est obligé d'utiliser la souris pour faire défiler les pages ce qui est beaucoup moins pratique. En conclusion, pour avoir travailler sur des logiciel d'interface homme machine, pendant des décennies, j'ai l'impression que l'on laissé un stagiaire faire à sa guise sans aucune spécification, ni contrôle... C'est juste mon avis. J'espère que vous saurez remédier à tous ces défauts rapidement