Infos

Toulouse : un nouveau site Web pour les archives

Utilisant volontiers un ton jeune, parfois décalé, les archives de la ville de Toulouse ont lancé une nouvelle version de leur portail sur Internet. Rose à fond, piqué d'un style d'expression qui peu surprendre et en tous cas peu habituel dans le monde feutré des archivistes ("nouveau look pour une nouvelle vie", "un peu de pink pour le peps toulousain", "un headband pour la modernité"), le nouveau site Web peu surprendre. Mais il a pour volonté d'être plus accessible, de mieux accueillir, diffuser, donner accès à la documentation et aux ressources des archives de la ville.

Quelques éléments ont pris une place logique : le menu, toujours visible, permet un accès direct aux grandes catégories, les horaires et l'adresse des Archives sont également consultables en bas de page sur toutes les pages, un chemin de navigation permet de se retrouver facilement et de naviguer dans l'arborescence. Cela peut paraître une évidence, mais un nombre incalculable de sites Internet institutionnels ne dispose pas de ces éléments de base.

Mais passons à la généalogie, elle figure en bonne place, dès la page d'accueil sous un menu Recherches généalogiques et propose plusieurs entrées thématiques : rechercher mes ancêtres (pour les explications), archives numérisées (pour accéder au plan de classement cliquable), organisation (qui détaille le plan précédent), et open-data pour tout savoir de la réutilisation des documents (très libre) proposée par les archives de Toulouse. L'onglet Archives en ligne donne un accès direct aux archives numérisées : registres paroissiaux, Etat civil, documents iconographiques, les filigranes anciens, trésors des Archives. Enfin, un clic sur le profil Généalogiste dès la page d'accueil permet au visiteur de se voir proposer uniquement des thématiques en relation avec son pôle d'intérêt.

La ville de Toulouse est devenue depuis 2013, le chantre de l'open data culturel et ses archives municipales sont les pionnières de la réutilisation par d'autres opérateurs. Un accord signé avec Familysearch, le portail des Mormons a permis le partage d'images en vue de l'indexation. L'état civil de Toulouse est par exemple en ligne sur Familysearch, tout comme les recensements. Actuellement, le site des Mormons héberge et met en oeuvre l'indexation de 3 recensements de la ville : ceux de 1872 et 1886 viennent de rejoindre 1891.

Commentaires