Infos

Un nouveau portail d'instruments de recherches pour les archives de Paris

Les Archives de Paris viennent de lancer leur nouvelle plateforme dédiée aux instruments de recherche. Elle s'insère en amont des pages Archives numérisées, que les généalogistes ont l'habitude de consulter pour accéder à l'état civil.

Ce portail Instruments de recherche s'articule autour de deux grandes rubriques. La présentation des fonds permet de trouver des informations sur les types de fonds publics ou privés, leur organisation, les sources complémentaires, etc. La rubrique faire une recherche donne accès aux instruments de recherche eux mêmes, pour trouver les cotes des documents à commander lors de votre venue.

La nouvelle plateforme regroupe donc des accès aussi bien à des documents numérisés que les autres, qui représentent la partie la plus importante des documents conservés. Les chercheurs noteront avec satisfaction l'abandon par les Archives de Paris, dans cette présentation sur Internet, du traditionnel système de cotation des fonds antérieurs à 1940. Avec les aléas historiques, les particularités des différentes administrations parisiennes, la stratification des usages successivement en vigueur avaient créé "une situation particulièrement complexe et en apparence confuse".

Par volonté de simplification, les instruments de recherche ont donc été ventilés en huit grandes sections dont les sources généalogiques. Leurs titres font tantôt référence à un thème de recherche, tantôt à une famille de documents ou encore aux services administratifs ou judiciaires qui ont produit les documents.

Dans cette nouvelle nomenclature, les sources généalogiques retiennent évidemment l'attention des chercheurs d'ancêtres avec ses huit sous-rubriques : l'État civil reconstitué (XVIe siècle - 1859) ; l'État civil parisien (1860-1902) ; Archevêché : registres de catholicité ; Recensements de la population ; Listes électorales ; Recensement et recrutement militaires ; Successions : déclarations et tables et fiches de décès ; Enfants assistés

Pour ceux qui préférent la traditionnelle nomenclature, il suffit de se rendre ans le menu Faire une recherche, puis d'aller en bas de l'écran dans Inventaires en ligne, cliquer sur le bouton Consulter l'état des fonds. Il donne accès au Cadre de classement des Archives de Paris. Dans un premier temps, ce sont environ 2400 notices qui sont consultables et téléchargeables en PDF, à la fin 2016, la totalité des instruments de recherche seront insérés, soit 3.600 fichiers PDF.

Sur la numérisation, les Archives de Paris continuent à mener plusieurs chantiers, après la mise en ligne, en janvier 2016, des tables décennales jusqu'à 1932, des registres matricules et des répertoires d’admission des enfants assistés de la Seine. Par exemple, les rôles et répertoires du Tribunal civil de la Seine de 1897 à 1976 seront prochainement consultables en salle de lecture, puis avant la fin 2016 mis en ligne jusqu'à 1915.

Par ailleurs, les tables décennales postérieures à 1932 devraient également être numérisées et rejoindre le site à une date non encore connue, tout comme les actes de naissance, mariage et décès postérieurs à 1902. Autre numérisation et mise en ligne prévue, celle des dossiers de la première reconstitution de l'état civil, contenant les actes et les pièces ayant servi à justifier la reconstitution, soit 5,6 millions de pages.

Enfin, à l'horizon 2017-2018 se profilent les fiches matricules militaires des conscrits de la Première guerre mondiale (1887-1921) soit 1,3 million d'images.

Liens

Commentaires