Infos

Un site rénové de fond en comble pour les archives de l'Ain

Avec le succès des archives en ligne, avec le nombre de visiteurs qui se pressent chaque jour dans les rayons virtuels, certains sites Internet parviennent à leurs limites en terme d'ergonomie, de présentation et d'accès au contenu. Pour répondre à ces nouveaux défis, les archives de l'Ain, présentes en ligne depuis 2007 ont lancé leur nouveau site le 15 septembre. Avec près de 3 millions de pages et d’images numérisées, ce site est l’un des plus riches de France. Près de 8 ans ont été nécessaires pour numériser toutes les sources disponible en ligne : les registres paroissiaux et d’état civil, recensements de population, registres matricules militaires, tables des successions de l’administration fiscale, plans du cadastre napoléonien, photographies et cartes postales. Il reçoit près de 87.000 visiteurs par mois, soit un total annuel de 1.146.392 visites, ce qui représente environ 18 millions de pages vues !

Le travail de modernisation a porté tant sur la forme, que sur le fond, tant sur le design que sur la structure. Ainsi, les usagers apprécieront le nouveau graphisme, avec une présentation conviviale et simplifiée, un nouveau visualiseur des archives numérisées, de nouvelles pages de contenus et d’informations (missions des archives, histoire des AD de l’Ain, aides à la recherche...). Et en même temps qu'il faisait peau neuve, le site a été enrichi de nouvelles sources : les listes électorales de toutes les communes du département, à partir de 1890, les cahiers de doléances de 1789, les dictionnaires historiques et topographiques de l’Ain… D’autres fonds sont en cours de numérisation et seront accessibles d’ici à 2012, tels que les délibérations du Conseil général depuis la création du Département, les anciens annuaires du département (19e-20e siècles), les tables des hypothèques, de nouveaux fonds photographiques...

Notez l'apparition de la vidéo, avec par exemple une visite virtuelle, qui permet de suivre le parcours d’une personne qui vient pour la première fois en salle de lecture et aussi des films inédits collectés par les Archives départementales, tels que la Libération à Collonges, le battage à Arbigny ou les fêtes du Valromey dans les années 1950… Plus spectaculaire encore, les images en 3D des années 1880 à 1950 visibles avec des lunettes rouge et bleu. Notez aussi la meilleure interactivité, quand les généalogistes sont invités à devenir acteurs de la recherche avec la rubrique SOS détectives pour identifier les lieux montrés sur des photos anciennes. Avec ce nouveau site, l’indexation participative est facilitée. Deux millions de noms sont déjà recensés dans la base de données. Chaque internaute peut contribuer à augmenter ce nombre en devenant un indexeur chargé de relever les noms sur les documents numérisés. Les données rejoignent ensuite le portail Généalogie du ministère de la Culture.

Il faudrait citer aussi le catalogue en ligne de la bibliothèque et ses 10.000 livres. La rubrique "rechercher partout" permet de trouver un nom de personne ou de lieu, un mot dans toutes les pages du site. La rubrique "paléographie" permet de s’initier à la lecture des écritures anciennes, grâce à des reproductions de textes, avec des informations sur le contexte, les lettres difficiles et une transcription ligne par ligne. Partout, de l'interactivité, des expos virtuelles, des jeux, des puzzles font de ce nouveau site de l'Ain un modèle du genre à l'attention de la trentaine de départements qui n'auraient encore rien lancé sur Internet...

Commentaires