Infos

Valérie Gautier réélue présidente de la Fédération de généalogie

valerie-gauthier-ffg-2022.jpg

Valérie Gautier, réélue présidente de la Fédération française de généalogie le 24 juin 2022, pour un mandat de trois ans (au côté de Jean Legrand, nommé premier vice-président).
Crédits
Thierry Chestier

Valérie Gautier a été réélue samedi au poste de présidente de la Fédération française de généalogie (FFG) pour un mandat de trois ans. Sa réélection n’est pas une surprise, elle était la seule candidate, mais c’est un bureau en partie renouvelé qui va l'accompagner. On y retrouve des personnalités déjà très investies dans les activités fédérales, comme Jean Legrand, nommé 1er vice-président, et les deux vice-présidents Olivier Guionneau et Alain Rossi, ainsi que la trésorière adjointe Patricia Pilorger.

Dans les nouveaux visages, on note la nomination de François Baron, comme trésorier, également vice-président de l’association Les Jeunes et la Généalogie, celle de Carole Lejuez, comme secrétaire générale, également vice-présidente de l’Association généalogique de l’Anjou et de Danièle Latte, comme secrétaire générale adjointe, également administratrice de l’Entraide généalogique du Midi toulousain. De son côté, Thierry Chestier – figure de la FFG dont il a été président –  passe la main, mais reste le représentant de celle-ci au Conseil supérieur des Archives.

Les objectifs de ce second mandat sont multiples : « aller plus vers les jeunes, les séduire afin de renouveler nos associations dont les cadres sont vieillissants, continuer en direction du numérique avec la Maison de la généalogie, accentuer la numérisation à commencer par nous-même », explique Valérie Gautier qui va dématérialiser les archives de la fédération, ainsi que son importante bibliothèque.

Échanger, s’ouvrir, faire mieux connaître la pratique généalogique font aussi partie du programme. « On continue à nouer des partenariats européens avec d’autres fédérations. On se rencontre : je serai à Cambridge au Royaume-Uni du 15 au 19 août. C’est intéressant d’échanger nos idées, car finalement, on a les mêmes problématiques ».

La FFG va également lancer des cours de paléographie à Pantin en présentiel et en visioconférence et poursuivre son partenariat avec l’agence de voyage Touristra pour accentuer le tourisme généalogique. « Il y aura des formations généalogiques dans les villages de vacances », annonce la présidente. La Fédération propose toujours avec Touristra un voyage aux États-Unis à Salt Lake City pour le prochain Rootstech dans une formule tout compris avec conférenciers dans notre langue.

En France, la semaine de la généalogie sera marquée par une rencontre à La Napoule dans l’un des villages de vacances géré par Touristra du 24 septembre au 1er octobre 2022. Une table ronde est annoncée avec Françoise Banat-Berger, directrice du Service interministériel des archives de France, sur le thème de l’intelligence artificielle au service des sources, avec la présence de deux poids-lourds du secteur, MyHeritage et Familysearch. Ces conférences gratuites sont ouvertes à tous.

La Fédération française de généalogie, c’est 160 associations membres, avec quelques mouvements : plus de 22 associations sont récemment entrées, venant en partie compenser une dizaine de départs dont celui fracassant de l’association du Finistère.

Commentaires