Infos

Var : une carte marine du Moyen Âge reliait un registre de notaire

Une lectrice assidue des archives du Var a fait une incroyable découverte, en compulsant un registre de notaire du XVIe siècle, racontent les archives du Var. Au détour d'une recherche en salle, celle-ci a été intriguée non par le contenu des documents qu'elle consultait, mais par ce qui les recouvrait.

Elle a découvert un portulan médiéval en parchemin, réutilisé comme couverture d'un registre de notaire du XVIe siècle. Un portulan, c'est une représentation marine, sorte de carte de navigation, utilisée du XIIIe siècle au XVIIIe siècle, servant essentiellement à repérer les ports et connaître les dangers qui peuvent les entourer : courants, hauts-fonds... 

Cette carte réutilisée en couverture de registre représente la côte orientale de la Méditerranée : Egypte, Grèce et mer noire. Les archivistes du Var, souhaitant en avoir le coeur net, sont allés vérifier les autres registres de l'étude et ont découvert dans un autre registre l'autre moitié de cette même carte, représentant cette fois la Méditerranée occidentale : Italie, Sardaigne, Corse et même les côtes provençales ! Ce portulan de la deuxième moitié du XVe siècle serait attribué au cartographe Petrus Roselli de l'école majorquine de cartographie. 

De telles découvertes ne sont pas exceptionnelles, la rareté du papier rendait ce genre de réutilisation possibles. Bien souvent, le "relieur" n'avait aucune conscience de la valeur des archives ainsi recyclées. Et peut être, sans ce besoin l'aurait-il brûlée ? Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, l'adage de Lavoisier semble en tous cas avoir eu un précoce adepte !