Infos

Yonne : les registres matricules de la Grande Guerre à l'indexation

Les archives de l'Yonne ont complété récemmentleur collection des registres matricules pour couvrir toute la période de la Grande guerre. En 2013, lors de la mise en ligne, les renseignements concernant les soldats allaient de 1900 à 1918. Un important complément a donc été apporté dans la perspective du centenaire de la Grande Guerre, en allant jusqu'à 1921, date limite retenue par la CNIL pour autoriser ce genre de publication sur le Web. Les archives ont également poursuivi la numérisation des registres matricules du recrutement militaire avec les volumes concernant les jeunes gens appartenant aux classes de 1867 à 1899. C'est un ensemble complet qui est désormais consultable avec les registres consignant la carrière militaire des jeunes gens appartenant aux classes 1867 à 1921, à partir d'un formulaire dédié.

Les registres matricules de l'Yonne n'offrent aucune différence par rapport aux autres fiches disponibles dans les autres départements. Il convient d'abord de sélectionner le bureau de recrutement, à choisir dans le menu déroulant entre Auxerre et Sens. Les registres d'Auxerre contiennent les matricules des cantons relevant des anciens arrondissements d'Auxerre, d'Avallon et de Tonnerre, plus les cantons d'Aillant, de Bléneau, de Charny et de Saint-Fargeau (ancien arrondissement de Joigny) ; ceux de Sens les matricules de l'ancien arrondissement de Sens et des cantons de Brienon-sur-Armançon, Cerisiers, Joigny, Saint-Julien-du-Sault et de Villeneuve-sur-Yonne. A partir de la classe 1930 (non consultable en ligne), le bureau de recrutement d'Auxerre est compétent pour l'ensemble du département.

Le bureau d'appartenance de votre conscrit peut être identifié en fonction de son adresse de résidence ou de naissance. L'Yonne ne comportant que deux bureaux, si vous ne connaissez pas cette information, il n'est pas bien compliqué de consulter Auxerre, puis Sens ou vis-versa ou cas d'insuccès. Une fois le bureau choisi, reportez-vous ensuite sur la table alphabétique dans laquelle vous allez trouver, au regard de son nom, son numéro matricule. Petite particularité yonnaise : les jeunes gens recensés dans les cantons d'Aillant, de Bléneau, de Charny et de Saint-Fargeau figurent dans une table alphabétique séparée, reliée à la suite de la table alphabétique d'Auxerre ; ceux de Saint-Julien-du-Sault sont inclus dans la table annuelle du bureau de Sens. Muni du numéro matricule retrouvé, reportez vous ensuite au registre correspondant en feuilletant les pages jusqu'à retrouver la fiche de votre soldat.

Autre particularité yonnaise : le portail des archives départementale dispose d'une fonction d'indexation. Il s'agit ici de demander aux internautes de participer à cet effort dont le but est de retrouver en un clic la fiche d'un soldat en tapant simplement son nom dans un moteur de recherche. Lorsque ce sont les internautes qui s'y collent, le mouvement est évidemment moins rapide que lorsqu'une société spécialisée est mandatée et payée pour ce labeur. Mais l'indexation par les usagers leur offre la satisfaction d'avoir apporté leur pierre à une belle oeuvre collective... Cette indexation des registres matricules est en cours, elle n'est donc pas encore ouverte à la consultation. En attendant, comme le disent les archives de l'Yonne : engagez-vous !

Commentaires