Infos

Personnalisez votre recherche

Le confinement a eu de multiples effets, souvent inattendus. Après avoir rangé de la cave au grenier et fait le ménage, beaucoup de Français cherchant à s’occuper ont glissé vers la généalogie, qui a en effet largement profité de la situation.
Pour l'état civil, la période de consultation en ligne a été élargie aux archives municipales de Nancy. Les mariages et décès sont désormais consultables jusqu'en 1942.
Un nouveau lot de 941 plans cadastraux napoléoniens a été numérisé et publié par les Archives de Meurthe-et-Moselle. La mise en ligne se poursuit, tandis que sur place, les usagers ne savent toujours pas précisément quand la salle de lecture rouvrira dans ses nouveaux bâtiments : à partir de mai ou juin 2020.
L'héritier ne devra payer que 18.000 euros au lieu de 145.000 euros au généalogiste successoral. La Cour d'Appel de Nancy a confirmé l'utilité de la profession de généalogiste successoral mais a considérablement réduit la facture pour l'héritier...