Auteur Message ‹ Retour au sommaire

Patrick Gravouil

Posté le 19 Janvier 2019 à 08h52

Bonjour. Je suis sur la recherche de mes ancêtres sur l'île de Noirmoutier. Je me heurte au problème suivant: les actes de naissance de mon grand-père et des ses frères mentionne la naissance au domicile des parents, rue de Banzeau. Or les listes de recensements correspondantes mentionnent une toute autre adresse. D'où peut venir cette divergence ? Que dois-je penser? Qui est le plus fiable de l'agent d'état-civil ou de l'agent recenseur? Merci de vos avis et solutions pour m'y retrouver. Cordialement et merci à vous qui vous dévouez pour animer ce forum. Patrick Gravouil

Corinne

Posté le 19 Janvier 2019 à 19h19

Bonjour Patrick. Les 2 documents sont fiables ! La famille a sans doute déménagé entre la naissance et le recensement. Exemple : j'ai fait une petite recherche en partant de votre nom de famille sur Noirmoutier. Je suppose que votre grand-père est Célestin. Dans le recensement de 1891. Célestin et Antoinette ne sont pas encore mariés (1892). Ils résident avec leurs parents respectifs : elle, rue du feuillage avec son père (page 15/105) et lui, avec ses parents, au village de la Linière (page 46/105). Ensuite, j'ai trouvé 3 naissances en 1893 -1895 (domicile Blanzeau) et 1900 (domicile La Frelette). Les recensements les plus proches des naissances ont eu lieu en 1896 et 1901. Malheureusement sur celui de 1896, j'ai peut-être lu un peu vite...mais je n'ai pas trouvé la famille. Par contre, sur celui de 1901, elle est recensée rue du Bourgneuf (page 20/108). Le recensement a été fait en avril 1901. Cela signifie qu'ils ont déménagé de la Frelette (juillet 1900) et emménagé rue du Bourgneuf avant avril 1901. Ils sont ensuite restés à cette adresse au moins, jusqu'en mai 1908 - date de décès de Célestin. Sur le recensement de 1906, ils sont rue du Bourgneuf à la page 23/114. Ce qui est bizarre, c'est que je ne les ai pas trouvés en 1896 ! soit j'ai mal lu, soit ils ont déménagé dans une autre commune... et vous, les avez vous trouvé ? Bonne soirée. Corinne

Patrick Gravouil

Posté le 21 Janvier 2019 à 10h40

Bonjour Corinne. Je vous remercie d'abord pour votre rapidité à me donner une réponse. Réponse qui ne me satisfait qu'à moitié. En effet, j'ai refait le parcours de ma famille sur les lieux cités et les époques évoquées. J'avoue que je persiste à coire à une certaine incohérence. Je vous joins le résulta

Patrick Gravouil

Posté le 21 Janvier 2019 à 10h44

J'ai fait une erreur de manipulation avant d’avoir terminé mon message! Je vous joins donc le résultat de mes réflexions. Vous me direz ce que vous en pensez.Merci d'avance. "- Recensement de 1891 : Présence de Gravouil Célestin Gabriel au domicile de ses parents à La Linière. Présence d’Antoinette Eléonore Couronné au domicile de ses parents, quartier de Beaulieu. - Mariage de Célestin Gabriel Gravouil et Antoinette Eléonore Couronné le 3 octobre 1892. Les époux s’installent rue de Banzeau puisque : - Naissance de Célestin Auguste Gravouil rue de Banzeau le 30 novembre 1893. - Naissance de Célestin André Gravouil (mon grand-père) le 22 avril 1895 rue de Banzeau. - Recensement d’avril 1896 clôturé le 11 mai : Présence de Célestin Gabriel Gravouil et Antoinette Eléonore Couronné rue de Bourgneuf. Pas d’enfant ! Or l’enfant Célestin Auguste est âgé de 2 ans ½. Et l’enfant Célestin André lui, a 1 an ! Ce qui veut dire que les parents ont migré une première fois entre la rue de Banzeau et la rue de Bourgneuf entre 1895 et 1896. - naissance de Louis Valentin Gravouil le 7 juillet 1900 au domicile de ses parents, soit rue de la Frelette. Donc les parents ont migré une seconde fois de la rue de Bourgneuf à la rue de la Frelette entre la naissance des deux aînés et la naissance du dernier enfant. - Recensement de 1901 : Présence de la famille Gravouil au complet rue de Bourgneuf. Ils ont migré une troisième fois entre 1900 et 1901 entre la rue de la Frelette et la rue de Bourgneuf! - Recensement de 1906 : On retrouve les mêmes rue de Bourgneuf."

Corinne

Posté le 21 Janvier 2019 à 19h07

Bonjour Patrick, je suis d'accord avec vous sur le déroulé chronologique des adresses idem pour 1896... je n'avais pas vu que les parents étaient installés à Bourgneuf sans les enfants. On remarque qu'il était journalier donc, il se déplaçait pour trouver du travail. Les enfants étant très jeunes, ils ont sans doute été placés temporairement dans une autre famille (proche famille... ou nourrice...) Il faudrait éplucher le recensement de 1896 pour les retrouver ! Attention, ils peuvent avoir été enregistrés sous le nom du chef de famille qui en avait la garde. Bonne soirée. Corinne

Plan du site La Revue française de Généalogie