les RADIGON (DESTHOMAS) : aide et recherche (4commentaires )

Auteur Message ‹ Retour au sommaire

MERCURE

Posté le 8 Juin 2018 à 10h03

Bonjour, je recherche sur toute la France remariage DESTHOMAS Etienne et RADIGON Marie (Théodorine, Daurine) entre 1858 et 1886. DESTHOMAS Etienne décède le 07 septembre 1886 (acte n°561) à Périgueux (24, Dordogne). ATTENTION, recherche avec orthographe phonétique : DANTHOMAS, DESTHOMAS, DETHOMAS, THOMAS, etc.... PS : je dispose de l'arbre RADIGON sur 3 à 5 générations, sauf CE mariage !

Corinne

Posté le 10 Juin 2018 à 18h29

Bonjour, je n'ai pas trouvé l'acte que vous recherchez mais voici quelques remarques qui je l'espère pourront vous aider. Pourquoi cherchez-vous sur la période 1858 - 1886 ? Vous dites qu’il s’agit d’un remariage. Effectivement, Etienne est marié en premières noces avec Jeanne LAPIS. Or , Jeanne décède le 12/12/1875 à Périgueux. Etienne ne peut pas s’être remarié avant le décès de sa femme… Vous pouvez donc réduire la fourchette à déc 1875 – sept 1886. Par ailleurs, si l’on regarde les mariages des enfants de Marie RADIGON, Jeanne Louise Joseph LABAUME épouse le 01/09/1873 à Périgueux Bertrand GABRIEL. Marie RADIGON est domiciliée à Pau. Lors du mariage de sa fille Marie, le 02/06/1877 à Paris 3e avec Jean POUBLANC, on apprend que sa mère « Théodorine » RADIGON est toujours domiciliée à Pau. Le mariage du dernier enfant Martial Joseph ne nous apprend rien de plus. Il s’est marié le 02/04/1872 à Eymoutiers (87). Sa mère est, propriétaire, domiciliée à Pau. Par conséquent, on sait que Marie Théodorine RADIGON vit à Pau sur la période avril 1872- juin 1877.Il faudrait pouvoir consulter la publication des bans sur Pau. (ne sont pas en ligne sur le site des AD 64) ou éventuellement sur Périgueux…mais là aussi, ces documents ne semblent pas en ligne ! Pour l’instant, je ne vois pas d’autres pistes. Peut-être que d'autres personnes auront une idée... Bonne continuation dans vos recherches. Corinne

MERCURE

Posté le 11 Juin 2018 à 17h58

Bonjour Corinne, Merci pour votre retour. -J'ai élargi ma fourchette de recherche entre 1858 et 1886, 1858, car je suis parti du principe que mon ancêtre a pu se marier alors qu'il était déjà marié (depuis 1849 à Périgueux). (Sur 15.000 actes à mon actif, j'ai déjà eu 2 fois ce cas de figure). Et que sa première épouse, LAPIS Jeanne, décède "vraisemblablement seule à l'hospice" en 1875. Un bémol, LAPIS Jeanne est née de parents inconnus, à l'Hospice. Se pourrait-il qu'elle ait été reconnue plus tard... beaucoup plus tard, sous le nom RADIGON Marie ? Comment savoir ? -Sinon, j'attends le retour des AD du 64 des copies d'actes de consentement de RADIGON Marie concernant le mariage des 3 enfants que j'ai trouvé, et que vous citez. Et pas non plus de mariage, dans le 64 après avoir contacté 2 cercle de généalogie de ce département. Tout comme dans les départements 16, 19, 23, 24, 32, 33, 87 ! -Pour info, RADIGON Marie décède à Bordeaux en 1898. Or, il est précisé qu'elle est veuve de... son premier mari ! Son second gendre déclarant ne devait pas connaître l'état civil passé de sa belle-mère, mieux, ne pas savoir qu'elle pouvait disposer d'un seconde livret de famille. -Tables de Successions pour DESTHOMAS Etienne à Périgueux et RADIGON Marie à Bordeaux, aucune info. -Recensement de pop. : à Périgueux, en 1881, DESTHOMAS (THOMAS) Etienne vit seul. Ceux de 1872 et 1886 manquent. -Enfin, contactée, votre Rédaction va publier une annonce dans votre Revue en août-septembre prochain. Encore merci Corinne. Bien à vous. "MERCURE"

Corinne

Posté le 12 Juin 2018 à 18h41

Bonjour Mercure, Effectivement, je comprends mieux ! Je n'avais pas pensé à cette éventualité... mais Etienne et Jeanne étaient tout de même ensembles pour la naissance de leur dernière fille en 1862 et décédée en 1868… J’ai consulté l’acte de décès de Marie en 1898. C’est tout de même bizarre que son gendre ne sache pas qu’elle se soit remariée ! et encore plus, le fait que dans l’acte de décès d’Etienne de 1886, il est mentionné qu’il est veuf de Marie Radigon… Et si tout simplement, ils ne s’étaient jamais remariés mais avaient vécu quelques années ensembles (vers 1879-1885 ) ? Autre piste, avez-vous consulté la fiche matricule de Jules Desthomas - classe 1878. Où réside son père à cette date ? Par ailleurs, quelle fille Labaume a épousé Haudinat Pierre ? est-ce que leur acte de mariage vous donne une info supplémentaire sur Marie Radigon ? J’espère que vous parviendrez à élucider ce mystère ! Juste pour info, ce n’est pas « ma Rédaction » ! Je suis comme vous une simple généalogiste amateur ! et lorsque le temps me le permet, j’aime bien m’adonner à ma passion, « enquêter », et si je peux aider les chercheurs en même temps… alors c’est parfait ! Bonne soirée. Corinne

MERCURE

Posté le 13 Juin 2018 à 16h31

Bonjour Corinne, Merci pour votre retour. Alors, pour vous répondre : 1) une des filles de RADIGON Marie est LABAUME Marie. Son 1er mariage à lieu à Paris le 02 juin 1877 à Paris 3 avec POUBLAN-ASTAU. RADIGON Marie est toujours domiciliée à Pau. Poublan-Astau décède à Pau en 1882. Sa veuve, LABAUME Marie, se remarie à Bordeaux avec NAUDINAT Pierre le 16 avril 1892, acte n°200 section 1. Je pense que ce second gendre NAUDINAT, ne connaissait pas l'existence de l'éventuel remariage de sa belle-mère RADIGON Marie avec DESTHOMAS Etienne. 2) RADIGON Marie est bien vivante en 1892. Elle vit à Bordeaux où elle décède en 1898.... 3) OU ALORS, ce mariage a eu lieu bien avant... CAR DESTHOMAS Jules, seul enfant survivant du couple DESTHOMAS Etienne-LAPIS Jeanne, est soutien de famille comme il est précisé dans sa fiche matricule n°1186 de 1878 du bureau de Périgueux. Le père semble absent à cette époque, car sur cette fiche, il n'est pas précisé son lieu de résidence. En 1881, DESTHOMAS Jules est rayé des listes "soutien de famille" pour inconduite ! 4) Enfin, à Périgueux, DESTHOMAS Etienne ne semble pas avoir été inhumé d'après la mairie, et le service des archives de l'Eglise. J'attends le retour de celui de Bordeaux concernant l'enterrement de RADIGON Marie en 1898. Suite à ces éléments, si vous pensiez à des pistes supplémentaires non exploitées selon vous, merci d'avance, de me l'indiquer. Bien cordialement, Mercure

Plan du site La Revue française de Généalogie