P. Audigane, maitre perruquier sous Louis XIV, mort a avignon, marié en charente et né... où?! (0commentaire )

Auteur Message ‹ Retour au sommaire

Samuel Audigane

Posté le 13 Février 2020 à 20h41

Chers amis, Je cherche a raccrocher A mon arbre un homonyme qui a été officier de la legion d’honneur... Jean Antoine Audigane, Né le 06/11/1776 a Avignon Dcd le 12/04/1851 Marié le 09/10/1816 (Avignon) a Henriette Guenin. Grace a de l’aide extérieure, j’ai trouvé son pere: François Audigane Né le 05/04/1747 a Tonnay-Charente (17), Dcd le 11/02/1785 a Avignon. Marié le 03/02/1771 (avignon) a Louise Bressieux (brossieux). Il etait perruquier. Le grand-pere s'appelait: Pierre Audigane. Marié le 29/09/1739 (Tonnay-Charente,17) a Marie Anne Arnaud. Il etait maitre perruquier. L’acte est non filiatif et là, je coince!! Le patronyme audigane/audiganne n est pas trop répandu en france. On en trouve en grande majorité à la croisé du 49, du 44 et du 85... et j’en ai raccordé une bonne partie à mon arbre. J’ai bien un Pierre, dans les frangins de mon aïeul de ces temps-là (ou dans ses neveux) dont je perds la trace après naissance... mais bon, la connexion semble evidemment pour le moins téméraire! Cette famille, est basée, à l’epoque (1680-1730 pour voir large), a La Chapelle-saint-Florent (49). Alors, questions: Sous Louis XIV, quels sont les motifs de mobilité? Il apparait que Tonnay-Charente, etait un lieu de villégiature bourgeoise/noble. Est-ce qu’un maitre-perruquier suivrait son noble client la-bas et y aurait rencontré, genre, une servante d’un autre noble? J’ai lu que pour etre perruquier, il fallait acheter une charge (dont le nombre et le prix était fixé par decret royal). Est-ce qu´on trouve trace de ces attributions dans les archives ? et lesquelles (locales, nationales,...)? Ca me parait etre un mega long shot mais je vais regarder ou residaient mes aïeuls qui pourraient correspondre (commune de la Chapelle-saint-Florent, 49... mais à quel lieu-dit?) voir si y a du noble dans ces parages et voir si ceux-ci ont bougé... Arf! Il y a bien le chateau de la baronniere mais le noble s est fait zigouillé apres avoir rallié les vendeens (bah tient!) et son chateau a changé de proprietaires. Mais y en a peut etre d autres! Merci de m’avoir lu et merci pour vos eclairages... Restant à votre disposition, Samuel

Il n'y a pas de réponse

Plan du site La Revue française de Généalogie