Métiers de nos ancêtres

Trouvez un métier

Liste des études de métiers disponibles

Filtrez par la première lettre du métier recherché :

Le notaire tenait une place capitale autrefois. Il se trouvait au centre de toutes les affaires, qu’il s’agisse des échanges commerciaux ou des affaires familiales. Prêts d’argent, baux, apprentissages, contrats de mariage, testaments... tout passait par lui. Il n’était pas un marché qui ne soit conclu hors de sa présence.
Nommé par l’évêque ou l’archevêque, le notaire apostolique est plus particulièrement chargé d’enregistrer les actes concernant les matières spirituelles et ecclésiastiques, et les « bénéfices », les biens destinés à financer un office ecclésiastique (cure, vicariat, évêché, chapellenie, etc.).
Au milieu du Moyen Âge, le seigneur, tout comme l’Église, dispose de tribunaux et parfois de notaires. A son droit de commander et de juger s’ajoute parfois celui de recueillir les actes publics, autre fonction de leurs notaires. Pour les seigneurs, il s’agit d’un droit ancien, que d’aucuns font remonter à Charlemagne.