Métiers de nos ancêtres

Trouvez un métier

Liste des études de métiers disponibles

Filtrez par la première lettre du métier recherché :

Le meunier était un artisan travaillant à façon. Son activité consistait à transformer le grain qu’on lui apportait en farine et parfois même à la livrer. Tout de blanc vêtu, il était proche de la classe bourgeoise par ses revenus et par la spécificité de son métier très lié à la mécanique.
Au Moyen Âge, les moines qui suivaient la règle de saint Benoît aimaient s’entourer de livres. Durant plusieurs siècles, ils produisaient eux-mêmes les copies de manuscrits, assurant ainsi la chaîne complète de réalisation des ouvrages reproduits : des manuscrits, de la fabrication du parchemin, à la reliure.
A la fin du Moyen Âge, la morue devint le poisson le plus consommé dans le Royaume de France, au détriment du hareng. Au 16e siècle, des bateaux bretons se risquèrent à pêcher au large de Terre-Neuve près du Canada. Le plancton y est particulièrement abondant, attirant des myriades de petits et de gros poissons.
Le notaire tenait une place capitale autrefois. Il se trouvait au centre de toutes les affaires, qu’il s’agisse des échanges commerciaux ou des affaires familiales. Prêts d’argent, baux, apprentissages, contrats de mariage, testaments... tout passait par lui. Il n’était pas un marché qui ne soit conclu hors de sa présence.