Noms de famille

Espariat

La forme patronymique proche Esparre, 30 foyers en France, Aude, Tarn, nous indique une piste. Ces deux patronymes seraient à rapprocher d’un nom de lieu-dit d’origine, de l’occitan esparra, « poutre », « poteau faisant limite », « frontière ».

Lieux-dits aux formes proches : « L’Esparisset », Alpes-Maritimes ; « Petit et Grand Esparis », Gironde ; « Esparic », Hérault ; « les Espariots », Landes, etc.

Fréquence et localisation : le patronyme Espariat compte 30 foyers en France de nos jours. Il se montrait déjà bien présent dans les Alpes de Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône à la fin du XIXe siècle, départements auxquels il faut ajouter le Vaucluse et l’ensemble de la région Ile-de-France à la fin du XXe siècle.

L’Histoire : Jean Espariat (1747-1827), avocat au Parlement de Provence, premier maire de la ville d’Aix-en-Provence, élu le 10 février 1790. D’abord apprenti pendant huit ans auprès de son père, le maître orfèvre aixois Charles Espariat (1715-1785), Jean Espariat fit ensuite des études de droit dans sa ville natale. Homme d’ordre modéré, il s’est rendu célèbre le 26 mai 1790 en s’interposant courageusement entre un régiment patriote et un régiment royaliste. Une rue historique d’Aix-en-Provence porte le nom d’Espariat en son honneur.

Variantes
Esparre
Départements/pays associés à ce nom
Alpes-de-Haute-Provence (04), Bouches-du-Rhône (13), Vaucluse (84)

Nos dossiers associés aux noms de famille

Dans les médias, dans les échanges professionnels, dans les relations avec les prestataires ou les administrations et bien sûr dans les discussions avec des connaissances, récentes ou de longue date, l’annonce du prénom a tendance à supplanter le nom de famille… Que cela signifie-t-il ?
La nouvelle loi relative au choix du nom issu de la filiation doit entrer en vigueur le 1er juillet 2022.
Coup de théâtre en pleine « trêve des confiseurs », une proposition de loi veut offrir la possibilité de choisir entre le nom du père et de la mère ! Pourquoi et comment ? Explications de Patrick Vignal, député porteur de ce texte, et analyse de sa portée.
Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».