Noms de famille

Flick

Ce nom de famille Flick est sans doute en rapport avec le vocabulaire allemand et la signification de morceau d’étoffe rapiécé. Cependant ce nom semble avoir un berceau dans la région de Wissembourg et Schleithal dans le Bas-Rhin. Fréquence et localisation : le patronyme Flick compte 200 foyers en France de nos jours. Il se montrait présent dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les Vosges à la fin du XIXe siècle, départements auxquels il faut ajouter la Moselle, la Côte-d’Or, le Var, l’Allier et l’ensemble de la région Ile-de-France à la fin du XXe siècle. À signaler de rares Flick-Bouquey, des Flick-Lintzentritt, mais aussi des formes proches comme Flicker, 35 foyers en France, Bas-Rhin et des Flickienger, 30 foyers en France, Alsace et même quelques rares Flickenger en Occitanie ! Nota : nous retrouvons un hameau nommé « Flich » sur la commune de Kaysersberg dans le Haut-Rhin. En ce qui concerne son origine, nous pourrions penser à un ancien nom de métier devenu nom de famille, d’après l’allemand flick, « pièce », « morceau », un ancien surnom de rapetasseur, de raccommodeur, de ravaudeur, celui qui réparait sommairement vêtements, pourrait expliquer l’origine de ce nom de famille, de l’allemand flick qui avait ce sens.

EN APPARTÉ : Pourquoi appelle-t-on les policiers des « flics » ? Ce mot argotique s’est répandu en français courant au début du XXe siècle, de l’allemand flick, « garçon », « jeune homme ». Autre piste : fliege, « mouche », d’après l’argot français mouche, « policier ». Dernière piste, il s’agirait d’une abréviation de flic-flac, onomatopée imitant le bruit d’un coup de fouet ou d’une paire de claque et désignant depuis fort longtemps le petit personnel de la police et les sous-officiers de carrière (adjudants-chefs inclus). En 1837, Vidocq, le célèbre policier-bagnard l’écrivait fligue ; Courteline lui, l’orthographiait flick. Flick-Flack fut aussi naguère le nom donné à un pas de danse, d’où peut-être celui de contredanse pour désigner une contravention infligée par un flic. (Source : Nouveau dictionnaire des injures, Sand et Tchou, 1983)

Variantes
Flicker
Flickienger
Flickenger
Flick-Bouquey
Flick-Lintzentritt

Nos dossiers associés aux noms de famille

Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».