Noms de famille

Gouttebaron

Les premiers « Gouttebaron » habitaient très probablement le lieu-dit « Gouttebaron » situé sur la commune de Saint-Jean-le-Puy dans la Loire, « l’endroit caractérisé par une source sauvage ou une fontaine aménagée », de l’occitan gota, « source ». Pour la seconde partie du nom, nous pourrions penser que la source appartenait soit à une famille « Baron », soit à un baron, titre féodal, de l’ancien français baron, « homme hardi », « guerrier, puis grand seigneur féodal, gentilhomme qui possédait une terre avec titre de baron, comme dans : « ces autres barrons de France s’agenouillaient devant le roy » (XVIe siècle). Le baron, homme distingué par sa naissance, ses hautes qualités et sa bravoure, jouissait dans la hiérarchie féodale d’un titre situé après celui de comte et avant celui de chevalier. Fréquence et localisation : le patronyme Gouttebaron compte 60 foyers en France de nos jours. Il se montrait présent dans la Loire et dans une moindre mesure le Gard à la fin du XIXe siècle, départements auxquels il faut ajouter le Rhône, le Vaucluse à la fin du XXe siècle. Autres formes composées avec la racine occitane gota « source » : Goutorbe, « la source souterraine », orb, « aveugle », ses 370 foyers en France se retrouvent aujourd’hui partagés entre la Loire, le Puy-de-Dôme et l’Allier ; Gouttebessis, 20 foyers en France, « les sources jumelles » avec bessoun, bessis, « jumeaux » ; Gouteredonde, 30 foyers en France, Loire, Cantal, Haute-Loire, « la source importante », redonde, à rapprocher du français « redondant », « surabondant » ; Gouteyron, 95 foyers en France, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, forme probable du précédent (cf. le lieu-dit « Gouteyrons ») sur la commune de Rosières en Haute-Loire ; Gouttebel, 75 foyers, Loire, Puy-de-Dôme : « l’endroit caractérisé par une source belle, abondante », bel, « agréable ». Nous avons identifié un nom de métier en relation avec les sources : Goutaudier, 135 foyers en France, Allier, Loire, Rhône : l’ancien surnom d’un préposé aux sources, aux fontaines d’approvisionnement en eau, il était appelé également autrefois « fontanier », « fontainier ».

Variantes
Goutorbe
Gouttebessis
Gouteronde
Gouteyron
Gouttebel
Goutadier
Départements/pays associés à ce nom
Loire (42), Gard (30), Rhône (69), Vaucluse (84)

Nos dossiers associés aux noms de famille

Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».