Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Geoportail complète ses cartes anciennes d'état major

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le Geoportail s'enrichit de nouvelles cartes anciennes de l'état major couvrant Paris, Melun et Beauvais au 10.000e. Il s'agit de cartes en couleur en continuité issues de 208 minutes originales, elles sont accessibles dans le dossier des cartes historiques (en cochant la case ad'hoc). Les cartes remontent à 1818, dressées sous le règne de Louis XVIII, mais elles ont été mises à jour en continu jusqu'en 1866, intégrant les évolutions des infrastructures comme la création des voies ferrées.

  2. Pour sauvegarder la gratuité de la généalogie, il s'adresse au président...

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Dans quoi le président a mis les pieds, en pleine polémique sur la gratuité de l'accès aux archives en ligne ! Lorsque François Hollande a inauguré le nouveau bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, il a eu une petite phrase qui a mis en émoi la communauté des généalogistes. Le chef de l'Etat s'est félicité du rôle joué par le Web : "Internet est un outil irremplaçable de diffusion des archives (...).

  3. La fédération de généalogie attaque le département de la Charente

    Actualité (Infos & Vidéos)

    La polémique opposant les généalogistes au département de la Charente prend de l'ampleur. La Fédération française de généalogie (FFG) vient de porter l'affaire en justice et attaque le Conseil Général pour "rupture d'égalité devant les citoyens". Contre le projet de faire payer les internautes pour accéder à l'état civil de Charente, le dossier vient donc d'être transmis au tribunal administratif de Poitiers.

  4. Généalogistes, faut-il pétitionner pour être entendu ?

    Actualité (Infos & Vidéos)

    La pétition en ligne comme nouvelle forme de manifestation pour les généalogistes ? Ce mode d'expression semble avoir conquis les chercheurs d'ancêtres soucieux de faire entendre leur point de vue. Deux nouvelles pétitions viennent d'être lancées ces jours-ci. La dernière en date s'adresse à la présidente de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), Isabelle Falque-Pierrotin pour lui demander de réviser une directive applicable à la généalogie.