Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Le confinement utile des généalogistes et des archivistes

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le confinement a eu de multiples effets, souvent inattendus. Après avoir rangé de la cave au grenier et fait le ménage, beaucoup de Français cherchant à s’occuper ont glissé vers la généalogie, qui a en effet largement profité de la situation.

  2. Pendant le confinement, du temps libre pour transcrire et indexer

    Actualité (Infos & Vidéos)

    39 ans, passionné de généalogie depuis l’âge de 12 ans, Julien Bernigaud, salarié lyonnais et père de famille, regrettait de manquer de temps pour ses recherches personnelles. Mais le confinement lui a offert du temps libre.

  3. 10 bonnes idées généalogiques pour profiter de l'instant présent

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Déjà 4 jours que le confinement imposé par le gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus (COVID-19) bouscule nos habitudes. Chacun le vit à sa façon, en fonction de son tempérament, de son contexte familial ou professionnel : entre enfants et télétravail, certains ne savent plus où donner de la tête ; d'autres se laissent aller à la oisiveté (on oublie parfois le bienfait le la oisiveté) ou cherchent absolument à s'occuper pour vaincre idées noires ou sentiment de solitude.

  4. Anjou-Bretagne : une base des Cousins de la Marquise en libre accès

    Actualité (Infos & Vidéos)

    La base Bret-Anjou qui recense les mariages aux confins de la Bretagne et de l'Anjou est en libre accès pendant toute la durée du confinement. Et cela n'est pas une petite contribution : ce sont plus de 1,8 million de personnes que vous pouvez retrouver en tapant simplement leurs noms dans le moteur de recherche...

  5. La base de données BretAnjou en libre accès pendant le confinement

    Actualité (Infos & Vidéos)

    L'association Les Cousins de la Marquise offre un libre accès à sa base de données BretAnjou pendant le confinement, soit plus de 2 millions d'individus relevés dans les mariages célébrés aux confins de la Bretagne et de l'Anjou.

  6. Une pétition pour laisser les archives ouvertes... aux étudiants et chercheurs

    Actualité (Infos & Vidéos)

    A l'heure du (re)confinement, les archives ont été une nouvelle fois fermées, car classées en service public non prioritaire. Une pétition dénonce le côté absurde et arbitraire de cette décision et réclame l'accès au moins aux étudiants et chercheurs.