Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Des daguerréotypes redeviennent visibles grâce à l'accélérateur de particules

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Voilà une utilisation inattendue du synchrotron : au Canada, l'accélérateur de particules de Saskatoon a permis à une chercheuse de voir les images effacées de daguerréotypes du XIXe siècle.

    Comme nous l'explique un reportage de Radio Canada, certaines de ces photographies des années 1830, imprimées sur des plaques d’argent n'étaient plus visibles, tellement ternies qu’on n’arrivait plus à distinguer les images. Les restaurateurs n’osaient pas les nettoyer, de peur de les endommager.

  2. La Chancellerie mène une réflexion collaborative sur l'avenir des successoraux

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le ministère de la Justice mène une réflexion sur le fonctionnement de la profession des généalogistes successoraux. Cette réflexion est conduite "avec les professions concernées, généalogistes, mais également notaires, pour permettre, une meilleure garantie de représentation des sommes et sécurisation des fonds successoraux", précise la Chancellerie dans une réponse à un parlementaire émise le 18 décembre 2018.

  3. Un nouveau site pour le Dictionnaire de l'Académie française

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Il y a un nouveau site pour consulter le seul dictionnaire, le vrai, comme disent les puristes, celui concocté sans relâche par les académiciens (les vrais !) depuis 1694. Destiné au grand public, il donne pour l’heure accès à la 9e édition (en voie d’achèvement) du Dictionnaire de l'Académie française et à la 8e édition. Avant la fin 2019, vous pourrez également y lire les sept précédentes, remontant ainsi le travail lexicographique menée par l’Académie depuis le XVIIe siècle.

  4. Un document qui décoiffe découvert aux Archives nationales !

    Actualité (Infos & Vidéos)

    En principe, les Archives nationales ne conservent que des documents "papier". Il peut y avoir des exceptions avec parfois des objets, mais une découverte récente s'avère plutôt décoiffante...

    En épluchant les minutes du notaire Thomas Le Secq de Launay, déposées entre le 11 octobre 1659 et le 13 février 1692 (étude LXXVI), les archivistes ont retrouvé une poche des eaux !