Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Service historique de la Défense : "Un tiers des inventaires sont déjà en ligne"

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le Service historique de la Défense multiplie les initiatives pour faciliter les recherches: un nouveau site Internet, des inventaires supplémentaires en ligne, un déménagement des fonds pour réduire les délais de communication... et bien d'autres projets que Pierre Laugeay présente en détail.

  2. Accéder aux documents de la Seconde Guerre mondiale

    Dossier

    Les historiens sont inquiets : les archives de la Seconde Guerre mondiale ne seraient plus accessibles. En réalité, le fond du problème n’est pas que les fonds relatifs à 1939-45 ne seraient plus accessibles, mais qu’il faut plus de temps pour en obtenir la communication.

  3. Historiens et archivistes demandent à abroger le Secret Défense 1940-1970

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Depuis début 2020, les documents d'archives tamponnés Secret Défense déposés dans les services d'archives ne peuvent plus être communiqués sans être auparavant "déclassifiés" ou bien expurgés. Un collectif d’associations et de personnalités demande au Premier ministre d'abroger cette disposition applicable à la période 1940-1970, car cela représente "une entrave inadmissible" dans l’accès aux archives de cette période.

  4. Instruction générale sur le secret Défense : un recours au Conseil d'Etat

    Actualité (Infos & Vidéos)

    L'Instruction générale (IGI 1300) qui fixe les conditions du secret défense met en ébullition archivistes et historiens. Un recours devant le Conseil d'Etat vise à annuler ce texte qui doit entrer en vigueur en juillet 2021.

  5. Un geste de l'Elysée pour déclassifier les archives secret défense

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Les pétitions des historiens demandant un accès plus simple aux archives classées secret Défense ont été entendues. Le président va autoriser le "démarquage au carton" par les archivistes jusqu’à 1970. Une loi est à l'étude pour ajuster la cohérence entre le code du patrimoine et le code pénal.