Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Nouveau président pour le Centre de généalogie des Pyrénées-Atlantiques

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le Centre de généalogie des Pyrénées Atlantiques(CGPA) vient de renouveler son conseil d'administration et a élu comme nouveau président, Noël Maignan. Les autres membres du bureau sont les suivants : Jean-Marie Noutary (vice-président), Jean-François Saget (trésorier) et Marie-Josée Domecq (secrétaire).

  2. Associations partenaires des sites Internet

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Depuis de nombreuses années, les cercles généalogiques ont entrepris un dépouillement et une indexation des actes d'état civil. Un travail colossal qui facilite aujourd'hui les recherches. Certains ont opté pour une commercialisation de ces données (découvrez l'enquête de Pierre-Valéry Archassal publiée à ce sujet dans La Revue française de Généalogie n° 191). Qui sont-ils ? Avec quels sites Internet travaillent-ils ?

    (vous pouvez zommer avec l'onglet "Affichage" puis "Zoom" de votre navigateur)

  3. COVID : où en sont les associations de généalogie ?

    Actualité (Infos & Vidéos)

    L’année 2020 marquée par la pandémie a-t-elle eu un impact sur le monde associatif ? Le ressenti est assez contrasté : si l’activité numérique bat son plein, la démobilisation n’est pas loin et l’inquiétude demeure pour les animations plus classiques, comme en témoignent quatre présidents.

  4. Rébellion bretonne à la Fédération française de généalogie

    Actualité (Infos & Vidéos)

    A l'automne 2020, un conflit interne à la Fédération française de généalogie (FFG) s’est traduit par le départ d’au moins trois associations, bretonnes, dont certaines sont des poids-lourds de l’institution. La présidente de la FFG y voit une bataille des anciens contre les modernes.

  5. Géolocalisation, indexation, salons et contrat d’assurance

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Loin de se démobiliser face à la pandémie qui affaiblit la vie associative, Valérie Arnold-Gautier avance ses pions avec pas moins de trois projets numériques destinés à rendre davantage visible l’offre généalogique des cercles fédérés.

  6. Fondation de la maison Ackerman : la généalogiste défie les historiens

    Actualité (Infos & Vidéos)

    C'est la date de fondation retenue par la maison Ackerman, les Archives départementales du Maine-et-Loire et les historiens : 1811. Michèle Taillandier, suite à ses recherches généalogiques, a soulevé quelques incohérences et lui préfère la date de 1834.