Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Antoine Ray, retrouvé grâce à un monument aux morts

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Il y a plus de 20 ans, j'habitais dans le Pas de Calais, un jour à Lille je cherchais des cartes postales de la Loire et de la Saône & Loire. Par hasard je trouve une carte postale du monument aux morts de la Grande Guerre 1914-1918 de Saint Bonnet des Bruyères (69790).

  2. Alexandre Bujon, laissé pour mort

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Né le 26 mars 1880 à Saint-Domet dans la Creuse, Alexandre Bujon est incorporé le 1er décembre 1914 au 16e régiment d'infanterie de Montbrison.

     

    Versé le 20 février 1915 au 6e Colonial, il rejoint son unité le 1er mars suivant. Engagé immédiatement sur le front en Argonne, il est blessé grièvement le 16 mars 1915, à la Cholade.

     

  3. Anatole Jean-Baptiste

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le grand-père de mon mari, Anatole Jean-Baptiste, né le 21 mars 1886 à Lindry (Yonne) et mort pour la France le 02 juillet 1917 à Moronvilliers (Marne), était, depuis cette date, pour toute sa famille, mort sans que quiconque sache ce qu'il était advenu de son corps, ni s'il avait eu une sépulture. Il était marié à Ernestine Bounon et père d'un petit garçon, Roger, né en 1913.

  4. Georges Boursier, toute la guerre au front

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Mon grand-père naît le 9 juillet 1886 à Paris. Orphelin à 15 ans. Mobilisé le 4 août 1914 à 28 ans.

     

    Son épouse Eugénie se réfugie, avec leur fille de 2 ans, à Nogent-sur-Seine.

     

    Il fera toute la guerre au front : en France d'août 14 à août 18 (204e RI) puis dans l'armée d'Orient de sept 18 à avril 19 (58e RI).

     

     

  5. Émile Rouby, canonnier

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Émile Louis Victor Rouby, frère de ma grand-mère maternelle, a été appelé en novembre 1916 comme 2e canonnier au 103e régiment d’artillerie lourde. Il est décédé en mai 1917, dans les environs de Reims ; un obus allemand avait atteint sa batterie, le tuant ainsi que plusieurs de ses camarades. Son corps, initialement enseveli à la ferme de Moscou, près du village de Prosnes (Marne), fut transféré après la guerre au cimetière de Guerville (Yvelines), où résidaient ses parents.

  6. Michel Allandrieu, mort le jour de l'armistice

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Michel Allandrieu est né le 17 septembre 1874 à Montalieu (Isère).

     

    Il est mobilisé en 1914 à 40 ans au 106e RIT. En novembre 1918 il était sur le front à Belval-Givet à la frontière belge où il a été tué et porté disparu le 11.

    Une inscription est gravée sur la tombe familiale au cimetière de la Croix-Rousse à Lyon où sont enterrées sa femme Amélie Morel morte en 1931, sa fille Maria Maret morte en 1983 et sa petite fille Louise-Marie Serviant (ma femme) morte en 1987.