Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Léon Bimont, grand invalide

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Hommage à mon arrière-grand-père Léon Paul Bimont né en 1880 à Saint-Brice-sous-Forêt (anciennement Seine-et-Oise) pour sa vaillance et son parcours exemplaire.

  2. Octave Tarot, la mémoire effacée

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Comment se souvenir d’un soldat mort pour la France si quasiment tout ce qui le concerne a disparu ? Jules Octave Tarot est né le 27 décembre 1890 à Dun-sur-Auron (Cher). Mobilisé au 13e RI, il ne combattra guère qu’un mois en forêt d’Apremont (Meuse) avant d’être tué « à l’ennemi » près de la terrible redoute du Bois Brûlé le 26 novembre 1914. Son comportement exemplaire lui vaudra la médaille militaire et la croix de guerre. Pourtant son souvenir s’est effacé. Il n’a pas de sépulture car on n’a gardé aucune trace de son corps.

  3. Pio Boccacino, tisserand

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Mes deux grands-pères ont fait la « Grande Guerre ». Le premier, français, a été canonnier pendant quatre ans et demi et en est revenu gazé, mais vivant. Le second, italien, est mort dans ce conflit. C’est à lui que je voudrais rendre hommage.

  4. Victor Fraisse

    Actualité (Infos & Vidéos)

    J'aimerais rendre hommage à mon grand-père maternel Victor Fraisse né en 1883 à Cruzy (34). En 1907, il fait partie du régiment des « mutins » qui refusent de tirer sur les manifestants de la viticulture à Narbonne (parmi ces manifestants se trouvait mon autre grand-père !). Il sera envoyé plusieurs mois en Tunisie à Gafsa. En 1910, il se marie et perd sa femme le 22 avril 1911 lors de la naissance de ma maman. En aout 1914, il est affecté au 34e régiment d’infanterie coloniale et disparait le 27 septembre 1914 à Chauvoncourt dans la Meuse.

  5. André Conill

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Unique cousin germain de mon père, André Conill est né le 27 septembre 1891 à La Mulatière (69).

  6. Léon Thomas, pharmacien

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Léon Paul Thomas, né le 3 février 1872 à Mesmont (21) installé au Creusot (71) en tant que pharmacien. Décédé le 28 janvier 1953 dans cette même ville. Il est rappelé lors du conflit en tant que pharmacien aide-major de 2e classe puis 1re classe, armée territoriale 8e région, du 31 août 1914 au 19 janvier 1919. Il est affecté successivement à l’hôpital de Cluny, puis réserve sanitaire de Corfou et en 1917 à l’hôpital sanitaire à Salonique.

    Il a reçu de nombreuses décorations et citations :

    • palmes académiques

    • croix de guerre 1914-1918