Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Maurice Devouge, mariage prévu le ... 2 août 1914 !

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Mon grand-père Maurice Devouge est né le 5 août 1890 à Paris (Xe). Sorti de l’Ecole Centrale de Paris en juillet 1914, il devait se marier le 2 août 1914, mais, ce jour-là, il dut reporter la cérémonie pour partir à la guerre.

    Il servit au 29e régiment d’artillerie de campagne de 1914 à 1917, en tant que sous-lieutenant, puis lieutenant et, assez grièvement blessé, fut cité à l’ordre de la Division en 1916. A compter de 1917, il servit au 227e régiment d’artillerie de campagne qui, curieusement, fut envoyé se battre en Italie.

  2. La famille Mazereau

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Il est parfois des familles marquées par la guerre. C'est notamment le cas de celle d'Alphonse-Auguste Mazereau et de Marie-Louise Beausset.

    Déposé par sa mère à l’hospice de Montmorillon le lendemain de sa naissance à Poitiers (86), le 15 juin 1859, Alphonse-Auguste Mazereau commençait bien mal sa vie. Il y resta jusqu’au 1er mars 1867, date à laquelle sa mère, alors âgée de 39 ans, le reconnut comme il est écrit dans les registres de la commune de Gouex (86).

    Le 1er juin 1886, il se marie avec Marie-Louise Beausset.

  3. Émile L'Herminé, faïencier et maire d'Orchies

    Actualité (Infos & Vidéos)

    En ce centenaire de la Grande Guerre, on ne saurait oublier de rendre hommage à Émile L’Herminé mon arrière-grand-père.

    Émile L’Herminé est né à Rebaix en Belgique le 26 décembre 1855. Son métier d’origine était la poterie. Pour s’agrandir, il s’installe à Orchies et crée la faïencerie d’Orchies qui obtiendra de nombreux prix dans les expositions internationales. Il devient maire de la ville de 1909 à 1919.

  4. Antoine Ray, retrouvé grâce à un monument aux morts

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Il y a plus de 20 ans, j'habitais dans le Pas de Calais, un jour à Lille je cherchais des cartes postales de la Loire et de la Saône & Loire. Par hasard je trouve une carte postale du monument aux morts de la Grande Guerre 1914-1918 de Saint Bonnet des Bruyères (69790).

  5. Alexandre Bujon, laissé pour mort

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Né le 26 mars 1880 à Saint-Domet dans la Creuse, Alexandre Bujon est incorporé le 1er décembre 1914 au 16e régiment d'infanterie de Montbrison.

     

    Versé le 20 février 1915 au 6e Colonial, il rejoint son unité le 1er mars suivant. Engagé immédiatement sur le front en Argonne, il est blessé grièvement le 16 mars 1915, à la Cholade.

     

  6. Michel Allandrieu, mort le jour de l'armistice

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Michel Allandrieu est né le 17 septembre 1874 à Montalieu (Isère).

     

    Il est mobilisé en 1914 à 40 ans au 106e RIT. En novembre 1918 il était sur le front à Belval-Givet à la frontière belge où il a été tué et porté disparu le 11.

    Une inscription est gravée sur la tombe familiale au cimetière de la Croix-Rousse à Lyon où sont enterrées sa femme Amélie Morel morte en 1931, sa fille Maria Maret morte en 1983 et sa petite fille Louise-Marie Serviant (ma femme) morte en 1987.