Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Les registres matricules du Lot-et-Garonne sont en ligne de 1887 à 1921

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Dans le cadre des commémorations du centenaire du 11 novembre 1918, les Archives départementales de Lot-et-Garonne mettent en ligne sur leur site les registres matricules du recensement militaire pour les classes 1887 à 1921. Ce sont ainsi plus de 100.000 images qui sont désormais accessibles aux internautes. Les fiches matricules des Lot-et-Garonnais recrutés entre 1887 et 1921 sont toutes indexées.

  2. Marcel Dupré, militaire aux tirailleurs algériens

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Je tiens à rendre hommage dans cette page à mon grand-père Marcel, Charles, Désiré Dupré qui participa à la « Grande Guerre » comme l'ont baptisé les contemporains de cette période.

    Il est né en mai 1885 à Paris et décède en août 1936 à Desaix (Algérie).

  3. Léon Bimont, grand invalide

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Hommage à mon arrière-grand-père Léon Paul Bimont né en 1880 à Saint-Brice-sous-Forêt (anciennement Seine-et-Oise) pour sa vaillance et son parcours exemplaire.

  4. Le Conseil d’État publie ses avis rendus durant la Grande Guerre

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Le Conseil d’État a publié 122 avis rendus au Gouvernement entre 1914 et 1918. Ces avis inédits témoignent de la vie quotidienne des Français pendant cette période, par exemple, le règlement de situations liées à la guerre (réparations des dommages…), le statut des militaires, les droits à pension ou encore l'organisation des pouvoirs publics, notamment le fonctionnement des communes, mais aussi de l’outre-mer et des colonies.

  5. Octave Tarot, la mémoire effacée

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Comment se souvenir d’un soldat mort pour la France si quasiment tout ce qui le concerne a disparu ? Jules Octave Tarot est né le 27 décembre 1890 à Dun-sur-Auron (Cher). Mobilisé au 13e RI, il ne combattra guère qu’un mois en forêt d’Apremont (Meuse) avant d’être tué « à l’ennemi » près de la terrible redoute du Bois Brûlé le 26 novembre 1914. Son comportement exemplaire lui vaudra la médaille militaire et la croix de guerre. Pourtant son souvenir s’est effacé. Il n’a pas de sépulture car on n’a gardé aucune trace de son corps.

  6. Pio Boccacino, tisserand

    Actualité (Infos & Vidéos)

    Mes deux grands-pères ont fait la « Grande Guerre ». Le premier, français, a été canonnier pendant quatre ans et demi et en est revenu gazé, mais vivant. Le second, italien, est mort dans ce conflit. C’est à lui que je voudrais rendre hommage.