Rechercher sur ce site

Résultats de la recherche

  1. Lehoux

    Nom de famille

    Ce patronyme fait partie de ces noms dont l’origine fleure bon la Doulce France : un hameau, une ferme de première importance, un château fort, un lieu-dit caractérisé par un bois dense ou un bouquet d’arbres, une clairière oubliée, un marais mystérieux ou bien encore la rive d’un paisible cours d’eau. Remontons le temps : pour différencier les hommes qui n’avaient jusqu’au XIIIe siècle qu’un nom de baptême, on a souvent surnommé le noble comme le roturier, le chevalier comme le simple paysan du nom de sa terre d’origine.

  2. Leignel

    Nom de famille

    L’origine de ce nom de famille s’explique par un surnom donné il y a plus de sept cents ans ! Au XIIIe siècle, au temps où les architectes et les compagnons commencent à construire nos cathédrales, où les campagnes se peuplent dans toute l’Europe, le besoin se fait sentir de différencier les individus. À cette époque ils n’ont que leur nom de baptême pour se distinguer les uns des autres.

  3. Lemarquand

    Nom de famille

    L’origine de ce nom de famille pourrait remonter au début du XIVe siècle : en 1313, on relève plus de trois cent cinquante professions différentes dans le précieux « Livre des Mestiers » dressé sur ordre d’Étienne Boileau, prévôt du Roy. Comment le nom de famille Lemarquand est-il né ? Entre le Ve et le XIIIe siècle chacun des habitants de notre pays portait un nom unique, son nom de baptême.

  4. Lemasson

    Nom de famille

    Une forme du nom de baptême popularisé par le culte de saint Thomas (de l’araméen Toma, « jumeau ») explique l’origine de ce patronyme devenu héréditaire à partir de la fin du XIIIe siècle, par l’intermédiaire de Thomas (Tho)Masson et Le Masson, forme normande et bretonne. Saint Thomas, apôtre (1er siècle) : doutant de la Résurrection du Christ et n’est entièrement convaincu que lorsqu’il voit ses plaies. D’après la tradition, il aurait évangélisé les Mèdes et les Perses.

  5. Lemay

    Nom de famille

    Votre patronyme fait partie de ces noms dont l’origine fleure bon la Doulce France. Son origine pourrait s’expliquer par un surnom évoquant l’ancien français mai, may, « mois de mai », « arbre de mai », « jonchée », « branches vertes » ou par l’occitan mai, « mois de mai ».

  6. Lemée

    Nom de famille

    Ce patronyme fait partie de ces noms dont l’origine fleure bon la Doulce France : un hameau, une ferme de première importance, un château fort, un lieu-dit caractérisé par une maison cachée dans une clairière oubliée, au fond d’un marais mystérieux ou bien encore la berge d’une rivière paisible. Remontons le temps : afin de différencier les hommes qui n’avaient jusqu’au XIIIe siècle qu’un nom de baptême, on a pris l’habitude de désigner le noble comme le roturier, le chevalier comme le simple paysan par le nom de sa terre d’origine.