Les Nadar, une légende photographique

Catégorie : Expositions, Paris  |  le 13 Novembre 2018 par Laurence Abensur-Hazan

Les Nadar

La Bibliothèque nationale François Mitterrand propose jusqu'en février 2019 une exposition importante par son sujet et par le temps que le visiteur doit prévoir d’y consacrer. C’est aux photographes Nadar et à leur entreprise que la BnF prête ses murs.

Rappelons en préambule que derrière le pseudonyme "Nadar" se cache en fait une famille, les Tournachon, dont le membre le plus célèbre est bien sûr Félix (1820-1910).

Du choix du pseudonyme – né d’un jeu autour de leur patronyme – à la disparition de l’entreprise familiale en 1939 à la mort de Marthe Tournachon, petite-nièce de Félix, c’est une histoire de famille qui nous est contée.

L’exposition met en avant les membres moins connus que le célèbre Félix Nadar mais qui comptèrent aussi dans l’histoire de la photographie : son frère Adrien Tournachon, son neveu Paul (fils d’Adrien) et sa petite-nièce Marthe (fille de Paul) qui hérita de l’entreprise familiale.

Entre rivalité et complémentarité, les Nadar/Tournachon ont contribué à élever la photographie au rang d’art et à la démocratiser. Président de la chambre syndicale de la photographie, Paul Tournachon deviendra le seul responsable en France de la firme américaine Kodak dont on connaît le rôle majeur en la matière.

Les Tournachon furent également les pionniers des techniques de photographie en lumière artificielle, aérienne et instantanée.

L’exposition met aussi l’accent sur les multiples facettes de Félix Nadar qui ne fut pas seulement photographe, mais aussi journaliste, écrivain et caricaturiste. Le fameux "Panthéon Nadar", galerie de caricatures de personnalités des années 1850/1860, est d’ailleurs une pièce maîtresse du parcours qui débute par une magnifique galeries de portraits de famille.

La BnF a pour cela largement puisé dans le fonds Nadar entré dans ses collections en 1950. Forcément axée sur les clichés photographiques, l’exposition montre tout de même quelques autres documents comme des albums regroupant les portraits de célébrités format carte de visite que le public pouvait commander.

Elle insiste également sur le rôle des femmes de la famille Nadar, largement ignoré. Avant Marthe, dernière descendante de la famille, Ernestine Lefèvre (1836-1909), épouse de Félix, avait assuré dans l’ombre la gestion de l’entreprise.

Précurseurs majeurs dans le domaine de la photographie, les Nadar constituent bien une "légende photographique" comme l’annonce le titre de l’exposition.

  • Les Nadar, une légende photographique, BnF François Mitterrand – Galerie 2, du 16 octobre 2018 au 3 février 2019. Accès par l’entrée EST, face au 25 rue Émile Durkheim (marches) ou avenue de France (de plain-pied), à proximité de l’entrée du cinéma MK2-Bibliothèque, 75013 Paris.
  • Horaires : mardi à samedi de 10h à 19h ; dimanche de 13h à 19h (fermeture des caisses à 18h); fermé lundi et jours fériés.
  • Tarifs : 9 € (tarif plein), 7 € (tarif réduit)
  • Exposition virtuelle : http://expositions.bnf.fr/les-nadar/

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie