Les registres matricules du Loiret sont en ligne

Catégorie : 1914-18, Loiret  |  le 19 Juin 2015 par Guillaume de Morant

C'est au tour du Loiret de proposer les registres matricules militaires sur son portail des Archives. Cela concerne les jeunes gens appartenant aux classes 1865 à 1921, soit 124.000 images correspondant à 368 registres et tables. En l'absence d'indexation, la recherche s'effectue de manière très classique pour ce type de registre. Il convient avant tout de calculer la classe d'âge à laquelle appartenait le soldat. Il suffit d'ajouter 20 ans à sa date de naissance. De tenter d'identifier son bureau de recrutement militaire. C'est le lieu en généralement proche de son domicile où le jeune homme était appelé.

Pour le Loiret, il existe deux bureaux de recrutement, Orléans et Montargis. La subdivision de Montargis, correspondant plus ou moins aux arrondissements de Montargis et de Gien est supprimée en 1929 et à partir de 1930, les conscrits sont incorporés à Orléans. Pour la période allant de 1867 à 1871, sont aussi conservés des registres pour la Garde nationale mobile, auxiliaire du contingent formé par les conscrits pour renforcer l'armée. Autre subtilité du Loiret, avant 1924, une partie du département de l'Yonne relève de la subdivision de Montargis. On trouve donc dans les registres conservés dans le Loiret des conscrits de l'Yonne, qui sont rattachés à la subdivision d'Auxerre à partir de 1924.

Une fois le bureau de recrutement défini en fonction des dates et lieux que nous venons de voir, l'étape suivante consiste à aller chercher le nom de votre conscrit dans les tables alphabétiques. En tournant les pages virtuelles des registres, vous allez repérer son nom dans la liste alphabétique. Retenez alors son numéro de matricule. Muni de celui-ci, reprenez votre recherche, mais cette fois-ci, dans les registres matricules dont les fiches (ou feuillets) sont classées, elles, par numéro. Tout cela vous donnera les informations suivantes :

  • état civil du conscrit,
  • signalement physique,
  • campagnes militaires,
  • mention «mort pour la France», le cas échéant
  • décorations,
  • blessures ou maladies contractées lors de la conscription,
  • mesures disciplinaires,
  • montant des pensions versées.

A propos de la Première guerre mondiale, il faut saluer le travail des archivistes du Loiret qui ont également concocté un portail entièrement dédié aux archives de la Grande Guerre, à l'adresse www.loiret14-18.fr. On y trouve un guide des sources à télécharger, des cartes interactive et également un livre numérique interactif, le Loiret dans la Grande Guerre.

Pendant ce temps-là, la numérisation de l'état civil se poursuit. La progression est visible sur une carte interactive que nous recommandons de placer dans vos favoris. Fin du programme : mi-2016 !

A lire :

Loiret : un quart de l'état civil mis en ligne

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie