Archives du Gard : les premiers registres d'état civil sont en ligne

Catégorie : Archives, Gard  |  le 12 Octobre 2019 par Guillaume de Morant

Ils étaient attendus quasiment comme le Messie, ces registres paroissiaux et d'état civil du Gard en ligne ! Cependant, les généalogistes risquent d'être déçus encore pendant quelques temps. Car si plus de 40.000 vues de registres ont bel et bien été publiés ces derniers jours et les versements se poursuivent, leur consultation se heurte à des difficultés que l'on espère provisoire.

Première observation, on est bien en mal de savoir quels sont les registres en ligne et ceux qui n'y sont pas. Aucune liste n'est publiée, ni aucun état n'est affiché. C'est aussi le mode d'accès jusqu'à la visionneuse qui est problématique. Identifier le registre d'état civil recherché est déjà un mini-parcours du combattant, en l'absence, sans doute provisoire de raccourcis.

Il vous procéder en plusieurs étapes : la première consiste dès la page d'accueil à passer sa souris sur l'onglet Rechercher et d'aller pointer ensuite sur le dernier item : les inventaires en ligne ou de cliquer dans la partie droite de la page d'accueil sur le lien Chercher dans les inventaires.

Une fois sur cette nouvelle page, cliquez sur Recherche en texte libre et là, sur la page affichant une carte, vous pouvez recherchez votre commune si vous parvenez à la situer géographiquement ou solution "plus simple", cliquez en haut à droite sur Accès par commune.

Choisissez-là dans l'Abcédaire, en observant le chiffre au regard du nom de la commune. S'il est faible, c'est que probablement les actes inventoriés sont autre chose que de l'état civil (exemple Altier, avec seulement un fonds d'origine privée), si plusieurs dizaines ou centaines d'item sont indiqués, les registres sont probablement numérisés. Mais il n'y a qu'en cliquant dessus que l'on peut le savoir.

Une fois votre commune sélectionnée (par exemple Anduze), affinez votre recherche en sélectionnant dans la colonne de gauche Etat civil. Toujours en colonne de gauche, cliquez sur sujet pour sélectionner Etat-civil ou Registres paroissiaux, dans Date, indiquez une période, puis reportez vous à la partie principale de la page.

Là, identifiez les deux petits cubes qui symbolisent une sorte d'arborescence (en matière d'ergonomie, on a jamais vu plus incompréhensible) et cela va ouvrir l'inventaire. Dans celui-ci, regardez la liste : si le symbole d'un oeil est présent, c'est que le registre est numérisé. Cliquez sur celui-ci pour ouvrir la visionneuse Bach.

Une fois dans la visionneuse, les choses s'arrangent (sauf saturation du site qui provoque des lenteurs, probable pendant les premiers jours de l'ouverture). Tournez les pages, cliquez, zoomez, affichez en haute définition, la qualité de numérisation est au rendez-vous, en noir et blanc apparemment pour certains registres issus des microfilms des Mormons.

Reste aux archives du Gard à améliorer l'accessibilité et l'ergonomie de leur site pour le rendre plus facile à utiliser. Les généalogistes espéraient mieux, le dernier département à publier de l'état civil en ligne était très attendu...

Liens

24 commentaires

Entrez votre nom le 7 Septembre 2020 à 20h48

On reste très insatisfaits de la gestion de la mise en ligne des registres du Gard. Pourquoi cette publication fragmentaire et incomplète des registres, alors que tous les registres sont disponibles, fussent-ils en mauvais état (puisqu'on peut les consulter en salle de lecture). Rien n'empêchait de les mettre tous en ligne, puis de gérer au fur et à mesure leur remplacement lorsque c'est nécessaire.Le chercheur ne s'y retrouve pas, d'autant que la présentation des registres est des plus sommaire (peu d'indications pour aider le lecteur, des tables isolées qui ne renvoient à aucun registre, des chevauchements de dates concernant les registres, etc.). On ne s'y retrouve pas, on perd son temps.et on s'exaspère. Si certains registres sont défectueux, il était sans doute possible d'obtenir une copie des registres auprès de la bibliothèque généalogique de l'Utah. En outre, un service d'archives toujours aussi opaque dans sa communication.Et 10 ans d'attente ça suffit !

annie ventalon le 13 Août 2020 à 16h44

archives en ligne du Gard beaucoup trop compliquées.
toujours pas trouvé l'accès pour mes recherches... Voir les sites en ligne des autres départements, navigation simple et rapide.... Pensez à tous ceux qui ne peuvent se déplacer...

Plan du site La Revue française de Généalogie