Les archives de Meurthe-et-Moselle ferment pendant un an le temps de déménager

Catégorie : Archives, Meurthe-et-Moselle  |  le 28 Juin 2018 par Guillaume de Morant

Les archives départementales de Meurthe-et-Moselle s'apprêtent à quitter l'Hôtel de la Monnaie à Nancy, elles vont s'installer dans le nouveau Centre des Mémoires Michel-Dinet à Nancy-Maxéville. C'est un ensemble de bâtiments spécialement réhabilité pour ses parties anciennes -l'ancienne école normale- et construit pour accueillir le public et les fonds.

La Meurthe-et-Moselle était l'un des derniers services d'archives départementales à occuper ses bâtiments historiques, depuis la révolution dans l'ancien hôtel de la Monnaie. Désormais en France, seules les archives du Vaucluse restent implantées dans leur bâtiment d'origine, à Avignon dans le Palais des Papes.

En conséquence de ce déménagement, les salles de lecture seront fermées au public à partir du 2 juillet 2018 et cela... pendant une année entière, jusqu’au 28 juin 2019 ! Le calendrier et l'avancement des opérations seront précisés sur le site Web dans une rubrique spécifique.

Le service annonce que cette période de déménagement constituant un cas de force majeure, il ne sera répondu à aucune demande de recherche par correspondance à caractère scientifique, généalogique, ou plus généralement personnel. Seules seront traitées les demandes justifiées par l’instruction d’un dossier administratif ou judiciaire ou bien les demandes de réutilisation de reproduction d’archives publiques ou privées.

L'attente d'un an risquera d'être longue pour tous ceux qui devaient se rendre sur place pour consulter les documents. Toutefois, le nouveau Centre des Mémoires devrait apporter de solides compensations en terme d'accueil et d'espace pour le grand public. Il se compose d'un bâtiment de 28 magasins pour la conservation des fonds, de bureaux et locaux de traitement des archives, de salles de conférences, d’expositions, d’ateliers pédagogiques, d'une salle de lecture et d'un parc doté d'une vaste esplanade. Ouverture donc le 28 juin... 2019.

Liens

2 commentaires

Cyrille Ripoche le 28 Juin 2018 à 20h38

Les AD du Maine-et-Loire sont elles aussi dans un ancien bâtiment, non loin de la gare. D'où l'absence de registres d'état-civil en ligne postérieurs à 1902... jusqu'à ce jour d'avril 2017 où les archives municipales d'Angers ouvrirent leur portail.
Parmi autres questions, l'impact favorable ou défavorable des fusions massives de communes dans ce département entre 2012 et 2017 : plus de 100 ont disparu... Economie de coût peut-être envisageable ?

Corentin le 28 Juin 2018 à 11h32

Les archives de la Cote-d'Or sont toujours dans un bâtiment historique. Comme on lit sur la page d'accueil : C'est en octobre 1832 que les Archives départementales de la Côte-d'Or investirent l'immeuble de la rue Jeannin qu'elles occupent encore aujourd'hui.

Je le sais parce que je m'y suis rendu une fois, je n'ai pas grand mérite.:-)

Les AD de la Somme sont également dans un ancien un ancien monastère.

Mais il est vrai que les dépôts d'archives en pleine ville, ça devient l'exception.

Plan du site La Revue française de Généalogie