Manufacture d’armes : les répertoires des ouvriers bientôt en ligne

Catégorie : Archives, Vienne  |  le 21 Octobre 2019 par Jérôme Malhache

CAAPC

La mise en ligne du nouveau site Internet du Service historique de la Défense est attendue impatiemment. Elle était promise pour octobre 2019. Pendant ce temps, dans la constellation du SHD, chaque entité a dû préparer sa contribution. C’est vrai pour le Centre des archives de l’armement et du personnel civil (CAAPC) de Châtellerault.

Inlassablement et sans bruit, les archivistes du Centre continuent d’élaborer de nouveaux instruments de recherche. Et pourtant, du bruit, il y en a eu récemment à Châtellerault, avec la célébration du bicentenaire de la Manufacture d’armes. Le CAAPC a largement contribué à l’organisation du colloque "Sites industriels de l’armement" tenu à cette occasion.

Ce travail des archivistes est essentiel. Il semble en effet probable que le site Internet destiné à remplacer celui fermé depuis le 3 juillet 2019 offrira les mêmes services. En particulier, il devrait mettre à la disposition des chercheurs inventaires et répertoires pour leur permettre de préparer à distance leur séance de travail dans les différentes salles de lecture. Le CAAPC était déjà un gros pourvoyeur d’instruments de recherche consultables en ligne ; il le sera encore plus (nous aurons l’occasion d’y revenir en détail dans un prochain numéro de La Revue française de Généalogie).

Signalons quand même une nouveauté : les images de répertoires numérisés devraient être proposées aux internautes. Il s’agit justement de ceux des ouvriers employés à la Manufacture d’armes de Châtellerault. Cela vient contredire la doctrine en vigueur ces dernières années : les inventaires sur le site du SHD, les images des documents sur Mémoires des hommes. Il n’est quand même pas question pour le moment de mettre en ligne les registres matricules des poudreries de Saint-Chamas et de Pont-de-Buis, pourtant numérisés de longue date.

Toutefois une chose ne change pas pour le CAAPC. Une fois le document repéré et la cote identifiée, il faudra vous rendre sur place à Châtellerault pour le consulter. Et, n’oubliez pas, les appareils photos y sont interdits. On vous en prêtera un en salle de lecture. Oui, le Centre est un site sensible et, sait-on jamais, des agents Nord-Coréens pourraient se faire passer pour des généalogistes ou des collectionneurs et reproduire les plans du Lebel ou du canon de 75. Quelque chose me dit pourtant que, s’il y a des documents plus sensibles sur le site, les espions ont sûrement un meilleur moyen pour y accéder que de s’inscrire comme lecteur. Mais bon, c’est le règlement, et il faut s’y conformer. Il suffit de ne pas oublier de venir avec sa clef USB…

Contact : Centre des archives de l’armement et du personnel civil (CAAPC), 211 Grande rue de Châteauneuf, CS 50650, 86106 Châtellerault Cedex, Tél. : 05.49.20.01.47, courriel : dmpa-shd-caapcrfgedotcommunication-archivesrfgedotfctrfgeatintradefrfgedotgouvrfgedotfr

Lire aussi :

1 commentaire

manierre le 26 Octobre 2019 à 14h13

mon ancêtre travaillait à l'armurerie royale d'armement de mutzig vers 1821, en 1836 il y est décédé (accident dans l'armurerie) pensez vous que ce site pourra me donner des détails , il s'appelait LONDOT
merci
geneviève

Plan du site La Revue française de Généalogie