Montpellier Métropole change de projet pour ses futures archives

Catégorie : Archives, Hérault  |  le 13 Avril 2018 par Guillaume de Morant

Le projet était normalement bien ficelé. Suite au déménagement en 2013 des archives départementales de l'Hérault vers Pierresvives, un édifice signé par l'architecte Zaha Hadid (décédée en 2016), la ville de Montpellier devait récupérer auprès du département le bâtiment situé en centre-ville dans le quartier des Beaux-Arts avenue de Castelnau. Après désamiantage, les archives municipales, actuellement stockées dans l’ancienne mairie de Montpellier, devaient y trouver place, ainsi que les archives de la Métropole.

Sauf que les locaux vidés et en attente des travaux sont devenus le plus grand squat de la ville depuis 17 mois. Environ 80 personnes y cohabitent et ses occupants l'ont rebaptisé "Utopia 3". La ville a entamé une procédure d'expulsion, mais le tribunal a rendu le 14 juin 2017, une ordonnance octroyant un délai de huit mois reconductibles aux occupants avant toute expulsion. Selon la ville, le bâtiment a subi de nombreuses dégradations et le montant de 7M€ provisionné pour les travaux de réhabilitation n'y suffira pas.

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel a donc changé son fusil d'épaule. "Notre projet de réhabiliter l’ancien bâtiment des archives départementales pour y héberger à la fois les archives municipales et les archives métropolitaines a pris du retard. J’ai donc pris la décision de créer un nouveau centre d’archives sur la ZAC République, sur un terrain appartenant à la SERM qui ne peut pas accueillir de logement. Sur le bâtiment des anciennes archives départementales, nous construirons des logements sociaux et abordables", a ainsi annoncé le président de Montpellier Méditerranée Métropole et maire de la ville de Montpellier.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie