Moselle : les registres paroissiaux de 28 communes supplémentaires en ligne

Catégorie : Archives, Moselle  |  le 27 Juin 2019 par Guillaume de Morant

Les registres paroissiaux de 28 communes de Moselle viennent de rejoindre le portail de consultation des archives départementales (voir le détail ci-dessous). C'est un bon signe, mais les généalogistes constatent depuis longtemps que la Moselle est à la peine pour mettre en ligne ses archives d'intérêt généalogique.

Il y a plusieurs raisons pour cela. Le manque criant de moyens se conjugue avec la mauvaise qualité de certains microfilms qui ne peuvent être diffusés en l'état, plus des lacunes dans la collection du greffe et cela ne concerne pas uniquement l'arrondissement de Thionville dont les registres ont brûlé en 1870. Des erreurs d'identification de localités, de cultes ou de paroisses sont fréquentes, elles peuvent être signalées par mail aux archivistes.

Mais ce n'est pas tout, la Moselle, tout comme les départements alsaciens annexés en 1871 par l’Empire allemand, intègre dans l'état civil des mentions relatives à la religion : protestant, catholique, juif (il n'y avait pas de musulmans). A cause de cela, la CNIL s'oppose à toute publication sur Internet des registres d'état civil datant pourtant d'il y a... 150 ans !

Vous pouvez retrouver sur le portail Web des archives d'autres documents d'intérêt généalogique : les registres matricules, le cadastre napoléonien, les registres paroissiaux, mis en ligne en partie en 2011 et les tables décennales en 2013, pour la période 1792-1952.

Voici la liste des 28 communes dont les registres paroissiaux ont été ajoutés en juin 2019 : Alaincourt-la-Côte, Baudrecourt, Béchy, Chambrey, Châtel-Saint-Germain, Coume, Faulquemont, Guinglange, Hagondange, Hauconcourt, Herny, Jussy, Lezey, Maizeroy, Malancourt-la-Montagne, Marly, Montigny-lès-Metz, Norroy-le-Veneur, Pierrevillers, Plappeville, Saint-Julien-lès-Metz, Talange, Thimonville, Torcheville, Valmunster, Virming, Volmerange-lès-Boulay, Woippy.

Liens

7 commentaires

Michèle Zieten le 13 Juillet 2019 à 00h46

Doit-on rappeler que l’état-civil moderne a été mis en place en 1792 et donc rien ne s’oppose à la mise en ligne de 1792 à 1870 (ici pas de mention de la religion!) ainsi que des registres paroissiaux de l’Ancien Régime. Situation incompréhensible pour les généalogistes.

lapin74jp le 12 Juillet 2019 à 11h42

Malheureusement, j'avais besoin de trouver des éléments sur Lezey (qui ferait partie des 28 communes concernées), or il n'y a rien de nouveau : seul est accessible le registre BMS de 1710 à 1791 avec des lacunes. De qui se moque-t-on ?

Plan du site La Revue française de Généalogie