Nombreuses mises à jour sur le portail des archives d'Orléans

Catégorie : Archives, Loiret  |  le 10 Août 2016 par Guillaume de Morant

Il y a du nouveau sur le site Web des archives municipales et communautaires d'Orléans. Après la numérisation au printemps dernier des procès-verbaux du Conseil municipal d'Orléans de la période 1964 à 1989, la collection a été mise en ligne et mise à jour en août. Désormais, hormis pour les années lacunaires, les procès-verbaux de la période 1789-1989 sont consultables sur Internet. Les travaux se poursuivront en 2017 avec la numérisation des délibérations datant de 1990 à 1998.

Orléans, on s'en souvient, est l'un des services d'archives municipaux et communautaires pionnier de l'indexation collaborative (plus fréquente sur les sites des archives départementales). Les travaux d'annotation continuent, notamment sur les procès-verbaux du conseil municipal, rendant certains documents interrogeables sur leur titre et la date des séances.

Autre mise à jour, celle de l'état civil. Au cours du premier semestre 2016, 5 registres annuels d'état civil ont été numérisés. Ils sont désormais accessibles en ligne dans la rubrique " Archives numérisées". Il s'agit des naissances de 1915, des mariages 1924 et 1925 et des décès 1924 et 1925. A Orléans, les actes d'état civil peuvent aussi être transcris en ligne depuis quelques mois. Ce programme a déjà permis de réaliser près de 23 000 annotations. Pour les consulter, il faut désormais passer par le lien " Faire une recherche dans les annotations".

Autre fonds d'intérêt généalogique, celui des cartes postales en ligne. Il s'est récemment étoffé avec plus de 600 nouvelles cartes postales numérisées, portant leur nombre à 2.200 consultables sur le portail des archives de la ville. Une collection qui s'est enrichie ces dernières années grâce à des achats et aux dons de particuliers.

Enfin, toujours en 2016, le site Web des archives d'Orléans a accentué sa mue vers les utilisations mobiles. Il est désormais consultable sur les écrans des tablettes et même des smartphones. Ce n'est certes pas la navigation la plus confortable, mais pour un usage de dépannage ou en déplacement, faute provisoire d'un autre équipement, cette alternative est désormais possible.

Liens :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie