Nouveau cadeau des Yvelines : plus de notaires et d'état civil

Catégorie : Archives, Yvelines  |  le 02 Octobre 2017 par Guillaume de Morant

Ah, les cadeaux des archives des Yvelines ! Depuis le début 2017, ils s'égrènent chaque mois pour fêter les 20 ans du portail de ce département qui fut parmi les pionniers à publier des archives en ligne. Après le cadastre, de la presse locale, des grandes affaires criminelles, vous avez peut-être raté le cadeau du mois de juillet : c'était 213 nouveaux répertoires de notaires provenant de 50 études couvrant la période 1552 à 1948.

Première source à utiliser pour rechercher un acte notarié, ces répertoires sont donc désormais consultables en ligne dans les Yvelines dans leur quasi-totalité. Pour chaque étude et dans l’ordre chronologique, ils donnent la liste des actes dressés, avec mention de leur nature (contrat de mariage, donation, vente, etc.) et du nom des parties et fournissent parfois des renseignements complémentaires tels que des lieux de domicile ou l’adresse d’un bien, son prix, etc.

Pour parvenir à ce résultat, les archives des Yvelines ont numérisé la source principale qui est la fameuse sous-série 3E, rassemblant l’ensemble des répertoires versés directement par chacune des études notariales du territoire. Ensuite, en cas de lacunes ou de compléments possibles, les copies issues des sous-séries 43L (période révolutionnaire) et 8U (copies entre 1800 et 1958) ont été numérisées et ajoutées à cet ensemble disponible en ligne. Voilà donc le joli cadeau des archivistes pour occuper les soirées d'été.

Mais voici déjà l'automne et le cadeau du mois de septembre relatif à l'état civil : les registres sont presque tous numérisés jusqu'en 1942. Ainsi, la quasi-totalité des actes des registres paroissiaux et d'état civil de toutes les paroisses et communes des Yvelines et d’une partie de l’ancienne Seine-et-Oise, du XVIe siècle jusqu'à la moitié du XXe siècle est numérisée, soit 1,6 millions de vues.

Première précision, numérisation ne veut pas dire forcément publication sur Internet. En effet, la protection de la vie privée et les préconisations de la CNIL sont suivies ici à la lettre. Sont en ligne : les actes de naissance et de mariage de l'état civil de 1792 à 1916, les actes de décès jusqu'aux années 1950 (pour quelques communes), les tables décennales de l'état civil des Yvelines de 1792 à 1952 (très lacunaires après 1932) et les tables d'arrondissement de Versailles de 1843 à 1912. Les registres d'état civil jusqu'en 1942 pour la plupart des communes, voire 1950 pour certains registres de décès sont réservés à la consultation en salle de lecture.

Seconde précision, vous pouvez parfois consulter, pour certaines communes, deux collections de l'état civil qui ne sont pas des doublons. En effet, la première numérisation a été réalisée à partir des microfilms des Mormons dans les années 1960 d'après la collection du greffe, donc sans les mentions marginales apposées après le microfilmage. Or ces premiers microfilms ont été complétés par ceux réalisés en 1994 sur les parties non traitées lors de la première campagne (pour cause d’état matériel ou de date, et sur certaines collections communales). Ce sont donc deux occasions de retrouver des informations sur vos ancêtres des Yvelines !

Liens

A lire aussi

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie