Un nouveau portail d'archives numérisées pour Landerneau

Catégorie : Archives, Finistère  |  le 24 Septembre 2018 par Guillaume de Morant

Sur votre ordinateur, sur votre tablette et même sur votre smartphone, venez découvrir le nouveau portail lancé par la ville de Landerneau dans le Finistère, dédié aux archives et au patrimoine de la ville. En quelques chiffres, cela donne 30.000 images numérisées réparties en plusieurs séries dont certaines ont un fort intérêt généalogique.

Dans la rubrique Patrimoine en ligne, vous trouverez ainsi en ligne l'état civil du 20e siècle, c'est à dire les registres de naissances de 1901 à 1917, les registres de mariages de 1901 à 1941, les registres de décès de 1901 à 1954 et les tables décennales de 1893 à 1942. Attention, si vous cherchez un acte d'état civil landernéen antérieur à 1900, le site de la ville ne les publie pas (bien dommage) ; donc rendez-vous sur le site des Archives départementales du Finistère.

Même chose pour les registres paroissiaux, les actes conservés par la ville depuis le 16e siècle, y compris les registres paroissiaux des communes composant Landerneau : Saint-Thomas, Saint-Houardon, Saint-Julien et les registres de la paroisse de Beuzit, dont une partie du territoire est rattachée à Landerneau à la Révolution, sans oublier les registres de l’hôpital, tout cela n'est pas en ligne sur le site de Landerneau, mais (en partie) consultable sur le site des archives départementales du Finistère.

A voir également les Bulletins municipaux, depuis 1964 et la presse municipale en ligne de 1964 à 1996 accessibles en version PDF. Les registres de délibération de 1648 à 2004 sont consultables dans la visionneuse, à partir de 1990, un accès par séance vous est proposé, en format pdf, avec possibilité de recherche plein texte.

Signalons la présence (rare) des registres de cimetière. Deux types de registre sont consultables, les registres de concession, à partir de 1829, date de la création du cimetière Saint-Jean, jusqu'en 1947, avec une table, et les registres d'inhumation, de 1910 à 1927. Également en ligne et assez rares sur le Web, Landerneau propose les rôles de capitation de 1695 à 1787 (ces listes de gens payant cet impôts de l'ancien régime), mais de nombreuses années manquent (1696, 1713-1715, 1717-1719, 1731-1732, 1736, 1738-1740, 1745-1746, 1751-1752, 1755-1760, 1770).

Concernant la Première guerre mondiale, une rubrique dédiée propose une sélection de documents écrits ou iconographiques, issus de plusieurs fonds : les listes de recensement des classes de 1908 à 1921, les registres des morts, disparus et prisonniers et des plans, cartes postales et photographies. A propos d'iconographie, une rubrique spéciale met en valeur les collections de la ville : cartes postales, photographies, plans, mais également tableaux, dessins et estampes.

Le patrimoine industriel est aussi présent, reflétant le passé de cette cité commerçante et manufacturière sous l'Ancien Régime, métamorphosée au 19e siècle en une ville industrielle (recherche possible par dates, par entreprise ou activité). Citons aussi l'histoire religieuse de la ville avec la collection des Bénédictines, composée d’objets relatifs à la vie religieuse, d’objets médicaux mais également d’ouvrages relatifs à l’enseignement.

Enfin, une rubrique consacrée à l'orfèvrerie et à la statuaire montre en image la collection communale, reflet de la création artistique landernéenne, du 18e siècle au 20e siècle, avec des artistes renommés de Landerneau, l'orfèvre Benjamin Febvrier, le sculpteur François Caujan, etc.

Comme le souligne le blog En Envor, les Archives municipales de Landerneau innovent avec leur politique de réutilisation : si le régime commun est celui de la libre communication et du libre réemploi, une licence – impliquant redevance – n'est exigée qu’au-delà de 1.000 fichiers. Une politique qui ouvre la voie à de nombreuses réutilisations, y compris commerciales, et c'est tant mieux.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie