Val d'Oise : les délibérations communales sont en ligne

Catégorie : Archives, Val-d'Oise  |  le 16 Mars 2020 par Guillaume de Morant

Dans le Val d'Oise, venez lire la vie publique de 14 petites localités, dont les archives départementales viennent de publier les registres de délibérations communales. Le salaire du garde-champêtre, les travaux de l’église, la construction de l’école, la mise en place du réseau d’eau potable...

Tout cela fait partie de la vie administrative d'une commune et peut être retrouvé dans les 24 839 pages de registres de délibérations municipales qui sont aujourd’hui consultables en ligne sur le site internet des Archives du Val d'Oise.

Il s'agit des communes du Bellay-en-Vexin, Boissy-l’Aillerie, Bonneuil-en-France, Chars, Epinay-Champlâtreux, Genainville, Hérouville, Hodent, Montreuil-sur-Epte, Moussy, Le Plessis-Gassot, Vienne-en- Arthies, Villiers-Adam, Villiers-le-Sec.

Les autres suivront au fur et à mesure des dépôts et du travail des archivistes, car un important chantier de numérisation est en cours. A ce jour, 100 dépôts de petites communes sont conservés aux Archives départementales du Val-d'Oise. La plupart des communes de moins de 2.000 habitants y déposent leurs archives anciennes en général de 1790 à 1945.

Les archives du Val d'Oise proposent en ligne de nombreux fonds d'intérêt généalogiques. Dans la rubrique Généalogie, les registres paroissiaux et d’état civil, les tables décennales, les recensements de la population, les tables de successions et absences sont numérisés et en ligne.

Dans la rubrique Cartographie, consultez aussi les plans d’Intendance, plans par masse de culture et plans cadastraux napoléoniens. Enfin, dans la bibliothèque patrimoniale, vous pouvez accéder aux 200.000 notices descriptives des livres disponibles en salle de lecture.

Liens

A lire aussi

7 commentaires

Commodore le 16 Mars 2020 à 18h09

Au lieu de mettre en ligne les délibérations communales en ligne, qui n'intéressent que très peu de monde chez les généalogistes, j'en suis convaincu, les archives du Val d'Oise feraient mieux de mettre à jour leurs ressources essentielles à savoir l'état civil, qui stagne piteusement à 1900 - je rappelle quand même que nous sommes en 2020 - , et les tables des successions et absences, dont seulement quelques bureaux sont en lignes, et encore, ça ne dépasse pas 1914, alors que nombreuses autres archives les publient jusque la fin des années 60 (et la loi le permet...). Quant aux tables des hypothèques, des minutes et répertoires des notaires, ils sont tout bonnement absents.

Ce n'est pas la 1ère fois que je vois des archives agir de cette manière, je l'ai vu à maintes reprises. C'est au choix noyer le poisson ou jeter de la poudre aux yeux, voir les deux. Et je suis sûr que ce n'est pas une histoire d'argent, le Val d'Oise étant dans le haut du panier des départements les plus riches de France (note : vous pouvez trouver cette info facilement sur le net). C'est pareil pour d'autres départements, et je ne comprends pas ce qui bloque. En attendant, les généalogistes se retrouvent bloqué dans leurs recherches, pour une durée qui s'allonge de plus en plus... trop à mon goût !

Plan du site La Revue française de Généalogie