Vienne : les tables de successions et absences sont en ligne

Catégorie : Archives, Vienne  |  le 27 Novembre 2015 par Guillaume de Morant

Les archives de la Vienne ont publié un nouveau fonds numérisé sur leur portail Web : les tables de successions et absences qui sont en ligne de 1825 au début du XXe siècle. A quoi servent ces tables, pourquoi sont elles prisées des généalogistes ? Parce qu'elles permettent de savoir si une succession a bien été ouverte au nom d'un ancêtre et le cas échéant, de retrouver le notaire qui l'a réglée ainsi que la liste de tous les héritiers. La simple consultation de ces tables permet donc de débloquer bien des recherches !

Ces tables étaient tenues par l'administration de l'Enregistrement. Divers renseignements y figurent concernant les personnes décédées ou leurs héritiers, mais ces informations varient selon les époques : nom, prénom, âge, profession, domicile, lieu du décès, valeur des biens ou absence d'actif. En cas de succession avérée, les tables comportent tous les renseignements nécessaires pour consulter les actes officiels dressés pour l'héritage : la date et le lieu du décès et éventuellement les noms des héritiers. Pour continuer la recherche, il convient ensuite de se rendre aux archives en salle de lecture, puisque les autres documents utiles ne sont pas numérisés. En consultant les registres de déclarations de mutation par décès, vous pourrez retrouver la mention du notaire qui a passé l'acte et donc d'en consulter la minute.

Les tables de successions et absences sont publiées par bureaux, la Vienne en a compté jusqu'à 29 différents ! A vous de retrouver celui dont vos aïeux dépendaient... Ensuite, si les tables ont bien été numérisées, toutes ne sont pas sur Internet. CNIL oblige, la consultation en ligne a été limitée aux registres dont l'année de fin est supérieure à cent ans. Les registres de moins de 100 ans jusqu'à 1965 sont consultables sur les postes informatiques de la salle de lecture de Poitiers.

Liens :

1 commentaire

Mille ans à Bouhet le 29 Novembre 2015 à 09h57

Hélas, disposer des tables de déclarations de successions sans pouvoir accéder en ligne aux registres de déclarations de mutations correspondants où se trouvent tous les détails concernant la succession laissée par la personne défunte, c'est aussi frustrant que les tables des registres matricules/sans les registres matricules, ou les tables décennales/sans les registres NMD !!!
Je n'ai pas eu de bol, les tables de Poitiers où j'ai cherché contenait bien les personnes dont j'avais besoin, mais des détails succincts (et faux concernant les lieux de naissance) et même pas la valeur de la succession. En gros, je ne suis pas beaucoup plus avancée. Ayant eu l'habitude de dépouiller les successions sur le site des AD de la Vendée, avouons qu'en comparaison on reste franchement sur sa faim.
De temps en temps, il faudrait que les responsables des archives se mettent un peu à penser qu'il existe de nombreux généalogistes qui ont des ancêtres un peu partout en France, et des chercheurs en histoire qui ont besoin de documents simultanément dans de multiples endroits, et qu'ils ne vont pas se rendre dans tous les centres d'archives pour récupérer un ou deux documents.

Plan du site La Revue française de Généalogie