Guy Bedos : un artiste et un patronyme aux multiples facettes

Catégorie : Célébrités, Hérault  |  le 02 Juin 2020 par Pierre-Gabriel Gonzalez

Guy Bedos

Guy Bedos (Alger-1934 / Paris-2020), Français d’Algérie d'ascendance espagnole, humoriste engagé, artiste de music-hall, acteur et scénariste. Par sa mère née Verdier, il était l’arrière petit-fils d’Alfred Letellier, homme politique français (Alger/1841-1910), secrétaire d'Adolphe Crémieux initiateur du décret de 1870 donnant la nationalité française aux Juifs d’Algérie.
Ce patronyme présente plusieurs possibilités d’origine.

Tout d’abord, il pourrait être rapproché de l’occitan bedous, "bouleau" (du latin betulla) qui est aussi présent dans le Nord-Ouest de l’Espagne, cf. la vingtaine de lieu-dits Bedos signalés en Occitanie.

Autre sens possible, mentionné par Frédéric Mistral : "étranger", "celui qui n'est pas du lieu". A rapprocher aussi de noms de lieux-dits languedociens (le) Bedos ou (la) Bedosse, de l’ancien occitan bedossa ""fondrière", "excavation bourbeuse dans un chemin défoncé par la pluie".

Enfin, en cas d'origine catalane, Bedos pourrait être issu d’un ancien surnom désignant une personne ayant des difficultés d'élocution, zézaiement ou cheveu sur la langue, bégaiement, de l’occitan bedos qui avait ce sens.

Côté fréquence et localisation, le patronyme Bedos, porté de nos jours par 450 foyers en France, se situe principalement dans l’Aude, l’Hérault, les Pyrénées-Atlantiques, l’Aveyron, etc.

4 commentaires

Xavier Puignau le 20 Août 2020 à 13h23

L'ancienne langue celtique parlée en Gaule jusqu'à l'arrivée des Romains commence à être mieux connue aujourd'hui. Ainsi le celtique bedo, bedos, bedu pour fosse, trou, canal, fossé a été latinisé en bedum pour donner le français bied, bief canal entre 2 écluses, il a donné en franco-provençal la bédière ruisseau à la surface des galciers en été. En occitan il a donné la bedosse, effondrement de terrain, trou sur un chemin. On retrouve dans le mot le germanique ancien bett pour lit, lit de ruivière. Une bedouche est une charrue à un soc en poitou, pour tracer un sillon, un fossé. On retrouve le mot aussi dans la contine pour jouer aux osselets en occitan avec bedo qui rime avec clot le plat de la main et ensuite bedos qui rime avec cros le creux de la main après avoir lancé les ossetets. Le verde flamand bedoelen vouloir dire, signifier a donné en occitan bedos pour bègue, bredouiller.

Christian Bordes le 28 Juillet 2020 à 11h49

Souvent lorsque l'étymologie issue du latin classique ne convient pas très bien on parle d'étymologie obscure, on oublie toujours de se reporter vers le celtique ancien et généralement on y trouve des solutions. C'est peut être le cas ici où le mot est présent dans les ouvrages de Georges Dottin (1920) de Pierre Malvezin (1924) plus récemment de Pierre Gastal (2003) et surtout de X. Delamarre (2003).
Par ailleurs le mot est aussi utilisé dans le parler franco-provençal (région du lyonnais) pour désigner quelqu'un de sot, benet, niais, masculin un bedo, féminin une bedosse.

Plan du site La Revue française de Généalogie