Hergé et ses personnages vus par le généalogiste

Catégorie : Célébrités, Paris  |  le 27 Septembre 2016 par Jean-Louis Beaucarnot

Hergé Grand Palais

Le Grand Palais (Paris) consacre une exposition exceptionnelle, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, à Hergé, auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin.

Georges Rémi, dit Hergé (pseudonyme formé sur ses initiales) a une généalogie parfaitement connue.

Né en 1907 à Etterbeek, en Belgique, il était le fils d’un père wallon, Alexis Remi (1882-1946), ouvrier imprimeur puis employé dans une maison de confection pour enfants, et d’une mère flamande, Elisabeth Dufour, ancienne couturière. Un couple qui fera dire plus tard à Georges Rémi qu’il est "un Belge synthétique".

Une généalogie que l’on peut commencer à explorer dans les arbres mis en ligne sur Geneanet par Philippe Leloup et Arthur Degelle.

On y trouvera ainsi côté paternel des ouvriers, nommés DEWIGNE, JUDO, DE LEENER…, les RÉMI eux-mêmes étant connus à Uccle depuis au moins depuis le milieu du XVIIIe siècle, avec un Philippus Remy, né vers 1715 et marié en 1747. Et côté maternel, d’autres ouvriers – le grand-père était plombier – fixés à Bruxelles, avec des ferblantiers, des dentellières, des lingères…., nommés ROCH, DESWERT, DUFOUR, DEHERTOGH.

Mais voilà que tout est en fait bien plus compliqué, comme on le découvrira, en lisant notamment les articles consacrés aux parents d’Hergé sur Wikipedia, le père et la mère du dessinateur ont chacun le leur.

La lignée des Remi pose en effet rapidement problème, en ce que le père d’Hergé et son frère jumeau étaient les fils naturels de Léonie Dewigne, domestique au château de Chaumont-Gistoux, chez la comtesse Errembault de Dudzeele. Léonie n’avait épousé que onze ans plus tard M. Remy, qui avait alors reconnu et légitimé les enfants, lesquels étaient, selon les uns, les enfants d’un certain Alexis Coismans, un jeune ébéniste bruxellois, et selon d’autres, du propre fils de la comtesse, alors diplomate en Serbie.
Cette dernière hypothèse donnerait une possible filiation nobiliaire, qui aurait beaucoup interpellé Hergé et qui pour le psychanalyste Serge Tisseron expliquerait le poids d'un secret de famille, qui aurait impacté le monde de Tintin… On pourra lire à se sujet l’article en ligne sur la conférence présentée en 2015 au Salon Généalogique et Historique de L’Aveyron par Jérôme Condroyer ( "Tintin et les Secrets de famille").

Pour ce qui est des personnages créés par Hergé, ils n’ont évidemment pas de généalogie – si ce n’est le Capitaine, avec un très lointain ancêtre (chevalier François de Hadoque, capitaine de la Marine royale sous Louis XIV) et cela même si l’on peut, en surfant, trouver sur Geneanet l’arbre fantaisiste du tout aussi fantaisiste Dominique Petos. On pourra relire à ce sujet un précédent article déjà publié sur notre site.

Et l’on pensera à tout cela lorsque l’on visitera l’exposition consacrée au dessinateur belge, cet automne au Grand Palais, à Paris ou tout simplement, en relisant les si merveilleux albums Tintin !

Lire aussi : La généalogie de Tintin

1 commentaire

Geneanet le 28 Septembre 2016 à 17h09

Nous avons ajouté la généalogie de Hergé sur Geneastar :
http://www.geneastar.org/genealogie/?refcelebrite=remig&celebrite=HERGE

Plan du site La Revue française de Généalogie