La famille et les origines de Jean Marais

Catégorie : Célébrités, Loiret  |  le 11 Décembre 2013 par Jean-Louis Beaucarnot

Jean Marais

Étudiée dès 1984 par Rémy Villand, la généalogie de Jean Marais, dont on fête aujourd’hui le centenaire, a été mise en ligne sur Gene@star par Jean-Claude Criquet.

L’arbre est assez complet, hormis la branche alsacienne, de la grand-mère maternelle, que l’on complètera avec celui de Remy Illig, ceux de Michel Launay, pour l’ascendance Launay, et de Julio Vasquez, pour les ancêtres. On trouvera enfin les plus anciennes générations patronymes sur l’arbre en ligne de Jimmy Katz.

Voilà donc une généalogie connue, offrant des ancêtres assez disparates au plan social et des racines réparties entre trois régions, du fait que le père de l’acteur, à 100 % normand, avait épousé à Neuilly-sur-Seine une jeune fille native de Courbevoie, mais née d’un père du Loiret et d’une mère alsacienne :

  • le Gâtinais, avec les VASSORD, MONTEREAU, REGNIER… essentiellement à Échilleuses et Puiseaux, dans le Loiret ;
  • l’Alsace, avec la grand-mère maternelle, née à Kogenheim, au sud du Bas-Rhin (d’où racines à Erstein, Kertzfekld, Stoltzheilm, Ebersheim, Dambach-la-Ville, Hüttenheim… : SCHNELL, LERBST, ANDLAUER, KOPP et les MOSUNG, grande et vieille famille de notables strasbourgeois) ;
  • la Basse-Normandie, dans la Manche (Périers, Carentan, Angoville-sur-Ay, Roncey, Villedieu-les-Poêles, Coulouvray-Boisbenâtre ….) et le Calvados (Saint Pierre et Saultchevreuil-du-Tronchet, Le Mesnil-Caussois, Saint-Aubin-des-Bois, Sept-Frères… avec les VILLAIN, LAUNAY, DESREZ, LEBRUN, HAMELIN, LEFEVRE, BATAILLE, LEROUX, DIESNIS….), où l’on trouvera des branches socialement autrefois plus huppées, comme à Angoville, les VALLÉE, sieurs des Fontenelles et les CLAMORGAN, qui permettront, par les femmes, de se relier aux ducs de Normandie, aux premiers capétiens et à Charlemagne.

Quant à la lignée patrilinéaire, son histoire peut se résumer ainsi, avec pour berceau le village de Percy, aux environs de Coutances, dans la Manche, où les ancêtres connus depuis un René VILLAIN, né vers 1580, font dès l’origine figures sinon de notables du moins de gens aisés, pour être dits sieurs de Longchamp… et du Marais (ou plus souvent du Marest, un lieu-dit de la commune), d’où leur nom oscillant au fil des siècles et des générations, entre les formes VILLAIN MAREST, VILLAIN (tout court) puis finalement VILLAIN-MARAIS, véritable nom de l’acteur, à l’état civil.

Ils quitteront Percy au cours du XVIIIe siècle, où on les retrouve à la fois agriculteurs et marchands (apparemment de fers), d’abord à Roncey puis à Cerisy-la-Salle. L’arrière grand-père de l’acteur sera – comme après lui son grand-père – pharmacien à Saint-Vaast-la-Hougue, à l’autre bout du département, et son père vétérinaire à Cherbourg, où l’acteur verra le jour sous le nom complet de VILLAIN-MARAIS, qu’il aura tôt fait d’alléger, en ne montant sur scène que sous la dernière partie…

Ajoutons que ses parents se sépareront lorsqu’il aura quatre ans, le laissant élevé par une tante, sa mère, kleptomane, effectuant de réguliers séjours en prison (comme on peut le voir, dans l’article que lui consacre Wikipedia.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie