Les racines familiales de Paul Robert, "l'homme du dictionnaire"

Catégorie : Célébrités  |  le 19 Octobre 2010 par Jean-Louis Beaucarnot

La généalogie de Paul Robert, "l'homme du dictionnaire"

C'est aujourd'hui le centenaire de la naissance de Paul Robert, "l'homme du dictionnaire", dont la généalogie nous apprendra davantage sur les origines.
C'est à Orléansville (aujourd'hui Chlef), en Algérie, qu'il avait vu le jour, fils de Joseph Gabriel Robert, propriétaire, et de Renée Louise Marguerite Gouin, mariés à Ténès (Algérie) en 1897, pour être issus de deux familles de Français établies en Algérie. Son père sera maire d'Orléansville ; son grand-père maternel, Edouard Gouin, avait été sous-préfet de Constantine et était le fils d'un autre Édouard, maire et fondateur de la ville de Sidi-Ferruch, où avait débarqué les troupes françaises en 1830.

Des lignées aux origines cependant très variées, éclatées entre les Alpes, l'Auvergne, les Pays de Loire, le Béarn, la Lorraine, et dont certains membres étaient même passés par Saint Pierre-et-Miquelon (avec Louis Phelipot, marin et armateur, né là-bas en 1766, et époux de Marie Modeste Onel – déformation de O'Neill). Détaillons un peu :

  • Dans le Puy-de-Dôme, on a les Chazal, Bizet, Borot et Froissart (à Combronde, où les ancêtres étaient cordonnier, facteur, cultivateur).
  • En Béarn, les Capuran (avec un officier, Jean-Baptiste, né à Lescar en 1772).
  • En Lorraine, les Jacquet, Duchosal, Bazin, Bons, Champin, Nicolas, Poncet, Anthoine, Carrière… à Metz.
  • Dans l'Ouest enfin, des lignées très bourgeoises, vivant aux confins du Maine et de l'Anjou, avec les Gouin de La Sauvagère, Martin de la Martinière, Trochon de La Roche, Chevalier de Lorière, Paitrineau de Belait… dans la Sarthe, alliés aux Boisard de l'Épinière, du Maine-et-Loire.

Reste la lignée patronymique, celle des Robert, originaire quant à elle de Saint Bonnet-en-Champsaur, où était né le grand-père, Martial, établi comme meunier à Alger, fils d'un transporteur de vins et petit fils d'un agriculteur. Là vivaient, au Nord de Gap, les Pellegrin et les Baille, à Saint Michel-de-Chaillol, les Amar, Achard, Rambaud et Ayraud, à Poligny, les Vigne, Lagier et Richaud, à Saint Bonnet et dans cette localité également les Robert, que l'on remonte jusqu'à Pierre Robert – alias Roubert – marié à Saint Michel-de-Chaillol, en juin 1753, avec Marie Pellegrin, apparemment originaire de la paroisse voisine du Noyer, et fils des défunts Jean Robert/Roubert et Catherine Nicolas.

Pour approfondir, on pourra se reporter à la fois à l'article consacré à la généalogie de Paul Robert, publié par Myriam Provence (Gé-magazine, n° 103) et à l'arbre en ligne déposé sur GeneaNet par Philippe Ebert, arbre malheureusement très pauvre en information quant aux lieux , souvent non précisés. Enfin, tous renseignements sur les origines du couple Jean Robert/Catherine Nicolas, de Saint Bonnet ou du Noyer, seront évidemment les bienvenus…

1 commentaire

delli PAOLI le 5 Octobre 2015 à 23h00

Bonjour cher ami,
Les renseignements que vous demandez sur le couple Robert Nicolas figurent sur la généalogie souche à laquelle s'est référée Myriam Provence, article que j'avais fais paraitre dans le Lys de Provence de notre ami Luc Antonini en 1991. Vous trouverez le tout sur mon site Généalogie Provence : https://sites.google.com/site/genealogieprovence/Home/page-1/personnages/paul-robert Avec mes amitiés Jean-Marie delli PAOLI CGMP.

Plan du site La Revue française de Généalogie