Le prince Charles admet descendre de Dracula !

Catégorie : Célébrités  |  le 20 Novembre 2012 par Jean-Louis Beaucarnot

Prince Charles vs Dracula

On sait qu’au plan de la pub, tous les coups sont permis !

La Roumanie souhaitant développer son tourisme a récemment choisi une communication pour le moins originale, tablant à la fois sur un de ses héros d’effrayante mémoire, Dracula, que l’on a pour la circonstance rapproché… du prince Charles d’Angleterre.

Choquant ? Apparemment pas le moins du monde pour le prince, qui s’est manifestement prêté au jeu avec un zest d’humour et une totale complaisance, confirmant la filiation – du moins ne la niant pas, et renvoyant la balle aux généalogistes, qui auront du boulot !

Du boulot ? Pas tant que ça !

Il faut d’abord préciser que Dracula a bel et bien existé.

Il s’agit d’un prince de Valachie, que l’on peut donc dire roumain. Un voïvode, autrement dit un chef militaire important, chargé d'assurer la sécurité des ou routes et des frontières. Il se nommait Vlad III, est né en 1431 et mort en 1476, et était surnommé "l'Empaleur" : un prince à la réputation très sombre, du fait des lois très dures qu’il avait mises en place pour affirmer son pouvoir. Des lois punissant ainsi quasiment toutes les infractions de mort, et de mort, dit-on, par le pal, sachant que cette forme d’exécution n’avait en fait été pratiquée, à titre d’exemple, que pour quelques hauts personnages.

Mais les Hongrois en ont fait un tyran sanguinaire et c'est cette réputation qui conduira en 1897 l'écrivain irlandais Bram Stoker à donner ce nom au personnage de vampire qu’il a imaginé comme héros de son livre.

L’homme une fois identifié, la recherche généalogique peut être tentée. Et l’anecdote vérifiée : le prince de Galles descend bien de Vlad III « l’Empaleur », à la 16e génération, comme sa royale mère en descend elle aussi – et donc à la 15e – par sa grand-mère, la reine Mary de Teck et par les ducs de Wurtemberg, lesquels descendaient, par les femmes, de princes et comtes hongrois et roumains et des princes de Transylvanie et de Valachie, lignées passant successivement par les RHEDEY de KIS-RHEDE, les INCZEDY de NAGY-VARAD, les KENDEFFY de MALOMVIZ et les KORNIS trouver arriver effectivement aux princes DRACUL, dits parfois DRACULA.

Pourquoi enfin ce nom ? Parce que le père de Vlad III, Vlad II de Bessarabie, était surnommé Dracul (= le diable) pour avoir rejoint l'Ordre du Dragon ou du Diable, ordre ayant pour vocation de combattre les hérétiques turcs et qui avait choisi comme symbole... un dragon, comme les croisés occidentaux avaient leur croix…

Ajoutons que ces Vlad descendaient aussi par les femmes de Gengis-Khan.... et que de toutes façons, du fait que né en 1431, le fameux Dracula doit compter aujourd'hui, aux côtés du prince de Galles, des millions d’autres descendants, évidemment impossible à recenser, dont certains peuvent réserver des surprises... Nicolas Sarkozy, qui a pas mal d'ancêtres dans le secteur, pourrait par exemple être du nombre…

Lire aussi :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie