Les racines familiales de William et de Kate

Catégorie : Célébrités, Grande-Bretagne  |  le 27 Avril 2011 par Jean-Louis Beaucarnot

Un prince épousant une bergère ? Si l’on veut, en ce sens que les parents de Kate Middleton, Michaël et Carole, aujourd’hui millionnaires mais qui ont commencé dans la vie comme steward et hôtesse de l’air, avant de créer une entreprise de vente par correspondance d’objets de fête (assiettes en carton, mini-moules à gâteaux, ballons, etc.), étaient issus de familles de la classe moyenne, avec notamment des ancêtres mineurs, travaillant dans les mines de charbon de Durham.

La généalogie de Kate est donc parfaitement classique, comme le montrent les travaux des généalogistes britanniques, avec un arbre de ses « seize quartiers » mis en ligne sur Wikipedia.

Un arbre dans lequel les experts anglais ont évidemment réussi à découvrir quelques surprises, notamment, en poussant plus loin les recherches, une foule de cousins et d’ancêtres inattendus de Kate, dont parmi les uns George Washington et parmi les autres le roi Edouard Ier, lui-même bien sûr ancêtre de William, d’où un lointain cousinage entre les deux époux. Mais tous deux comptent cependant un ancêtre commun un peu moins éloigné : Sir Thomas Leighton, gouverneur – à la réputation paraît-il sanguinaire – de l'île de Guernesey, sous le règne de la Reine Elizabeth Ière, dont William descend par la famille de sa mère, les Spencer. Et voilà les mariés cousins au vingt-sixième degré, comme le montre un arbre disponible lui aussi en ligne.

Parlons enfin des patronymes. Celui de la mariée, Middleton peut être d’origine anglaise et venir de "middle town", pour avoir surnommé l’habitant du centre d’une ville, mais qu’il peut aussi, comme en Norvège, dérivé de middel t(h)un, signifiant "tonneau moyen" et avoir été, entre autres, le surnom d’un tonnelier.

Celui du marié, enfin, mérite quelques commentaires. À l’état civil, son patronyme est Moundbatten-Windsor. Windsor, nom d’une résidence de la famille royale, avait été choisi en 1917, par le roi George V, préférant, en pleine guerre contre l’Allemagne, abandonner le nom porté par les souverains britanniques, nom qui était celui du mari allemand de de leur aïeule, la reine Victoria, le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. Moundbatten était la traduction d’un autre nom allemand, Battenberg, nom de la mère du prince Philipp, mari de la reine Elisabeth.

En fait, si le prince William portait comme tout un chacun le patronyme de son grand-père paternel, comment se nommerait-il ? Le duc d’Edimbourg, né prince de Grèce, descend en fait d’un prince de Danemark, élu roi de Grèce en 1863, qui se nommait Christian Guillaume Ferdinand Adolphe Georges de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, descendant lui-même en droite ligne des Oldenburg, descendant d’Egilmar Ier d’Oldenburg, né en 1040, et faisant que généalogiquement parlant, William est donc d’abord un Oldenburg, avant que d’être un Mountbatten-Windsor.

Lire aussi : Sur la piste des ancêtres français de la famille royale d'Angleterre

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie