Robert Herbin : un nom très vert

Catégorie : Célébrités, Loire  |  le 28 Avril 2020 par Pierre-Gabriel Gonzalez

Robert Herbin

Ancien joueur de talent, entraîneur de l’A.S. Saint-Etienne de 1972 et 1982, Robert Herbin a fédéré une équipe, un club, un stade, une région et même la France entière autour d’un nom devenu emblématique "Les Verts".

L’étymologie d’Herbin nous renvoie vers des noms de lieux-dits autrefois caractérisés par la présence de prairies, pâturages particulièrement riches et abondants où paissaient les troupeaux, de l'ancien français herbe, venu du latin herba, "plante en général".

Fréquence et localisation : Herbin, 1350 foyers en France, très présent dans le Nord, l’Aisne, la Marne, etc. Nous trouvons des Herbin, Herbint, Herbain, Herbein, Herben dans le Nord de la France et en Belgique dès le début du XIIIe siècle.

Une dizaine de lieux-dits Rue-Herbin, la Fontaine-Herbin, L’épine-Herbin, Terres-Herbin… évoquent la présence ancienne de familles Herbin : deux dans l’Aisne, un dans l’Allier, trois dans les Ardennes, un dans les Vosges.

Surnommé "Le Sphinx", avare de paroles, soucieux de l’esprit d’équipe, hostile à la mise en vedette de l’un ou l’autre de ses joueurs, il n’aimait pas les journalistes ! L’un d’entre eux, Paul Bonnetain, correspondant régional de RMC, l’a côtoyé très régulièrement. Il raconte cette anecdote : "un soir qu’il était très mécontent de mes commentaires sur le match qui venait de s'achever, il m’a dit "Nous n’avons pas vu le même match, je me demande même si nous étions dans le même stade…" puis il tourna ostensiblement son fauteuil et posa ses pieds sur un radiateur pour me signifier que l’entretien était terminé…" Quelques années plus tard, Paul Bonnetain et Robert Herbin sont devenus les meilleurs amis du monde et jusqu’à ces dernières semaines ils se téléphonaient régulièrement pour prendre des nouvelles l’un de l’autre !

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie